D’Influenceur au marketing d’Affiliation | Le parcours inspirant de Damien Menu

par | 18 Fév 2020 | créer son business en ligne | 5 commentaires

Découvre la méthode qui m'a permis de

gagner 996€ en 2 jours 

sur internet

Sans blog, sans communauté 

sur les réseaux sociaux et 

sans jamais montrer ma tête, 

en recommandant des produits que j'aime !

Découvre la méthode gratuitement

Aujourd’hui, j’accueille sur le blog Damien Menu, qui nous fait découvrir son approche du marketing d’affiliation.

J’apprécie beaucoup son travail et son éthique, avec lesquels il a su gagner des revenus conséquents en affiliation.

J’ai souhaité interviewer Damien Menu pour vous faire découvrir son parcours et surtout pour avoir son avis sur l’affiliation de logiciel.

En effet, on a souvent l’impression que ce milieu est réservé aux hommes et qu’il faut être un as de la technique pour se démarquer. Réalité ou pensée limitante ? Il nous livre sa vérité… (je vous donnerai la mienne en fin d’article 😉 )

Pourrais-tu nous parler de ton parcours ? Comment en es-tu arrivé au Web entrepreneuriat ? 

D’architecte à influenceur sur Instagram 

Mon parcours est un peu atypique, parce que je n’ai jamais eu le projet de lancer une entreprise sur le web, ni de créer un site avec une rémunération d’ailleurs. De formation, je suis architecte naval et ma carrière professionnelle s’est bâtie sur ce domaine-là. 

En 2012, j’ai eu mon dernier poste en tant que tel, qui a duré un peu plus de 3 ans. À ce moment-là, je travaillais pour une boite pétrolière. Du coup, je faisais partie d’une équipe d’architectes, qui gérait une flotte de bateaux à travers le monde. Bon l’avantage, c’est que j’ai vraiment beaucoup voyagé : Houston, Singapour, la Norvège… 

En parallèle, je commençais à me mettre sérieusement à la musculation. Alors assez instinctivement, j’ai eu envie de partager sur Instagram mes voyages et ma nouvelle passion pour une alimentation saine. C’était important pour moi de faire du sport et de manger correctement, même lorsqu’on voyage beaucoup, comme je le faisais. Petit à petit, un réseau commençait à se créer autour de mon partage d’expérience. 

Mes premiers pas sur YouTube 

D’un autre côté, j’ai aussi voulu faire des vidéos YouTube, en partageant un lifestyle axé sur le fitness healthy, en étant cadre et donc, très actif… 

Au bout d’un moment, j’ai été repéré par une marque de compléments alimentaires qui me proposait de gérer leur chaîne YouTube. J’ai donc accepté cette collaboration et ce n’est qu’en août 2015 que j’ai créé mon entreprise. 

Alors ça fait maintenant à peu près 4 ans que je suis officiellement entrepreneur et blogueur. Pourtant, mon expertise a commencé sur de la production d’audiovisuel et du marketing

En général, je devais tourner des contenus sponsorisés, comme des vidéos d’athlètes, pour cette marque de compléments, afin d’alimenter leur chaîne YouTube. 

Au fur et à mesure, j’ai aussi suivi une autre passion héritée de mon adolescence : la photographie. Ce n’est qu’après tous ces bouts de projets, que je me suis rendu compte d’une vérité dans le web-entrepreneuriat : faire des vidéos ou des photos, ça ne sert pas à grand chose sans une stratégie définie de marketing

La découverte de ma passion pour le marketing

Par la suite, je me suis lancé à fond dans le marketing, ce qui servait aussi les intérêts de mes clients. 

Dès la fin 2017, j’étais focus sur le webmarketing et je ne faisais plus de photos ou de vidéos, professionnellement parlant. 

Par ailleurs, j’ai aussi fait de l’accompagnement marketing pendant un peu plus d’un an. 

Mon but était d’aider des coachs et des blogueurs fitness à générer des revenus pour vivre de leur passion.

Ainsi, il fallait voir les différents leviers de monétisation qui permettent d’augmenter le taux de conversion d’un site : le trafic qualifié, les stratégies de tunnels de vente et le mailing notamment. En d’autres mots : je leur montrais comment générer de l’argent grâce à leur audience

J’ai donc pu appliquer toute l’expérience acquise au cours des formations suivies et de mes nombreuses lectures, pour aider d’autres personnes, résultats à l’appui. 

Pourquoi avoir choisi de te spécialiser dans l’affiliation ? 

L’anecdote qui a été mon déclic

Durant l’été 2018, j’avais 3 gros clients en accompagnement marketing. Ainsi, je faisais des lancements de produits, de formations, de programmes de coaching sportif… 

Il s’agissait de gros projets entre 5 et 6 chiffres par mois. Et donc, à la fin de cet été, j’étais parti pendant un mois en vacances, en mode sac à dos et découverte. 

Mais je ne m’attendais pas du tout à la suite…

Deux de ces nouveaux clients ont décidé d’arrêter simplement leur accompagnement : je me suis retrouvé avec un seul client. 

En réalité, je me suis remis en question et j’ai pris conscience de deux choses importantes : 

  • D’abord, le projet que j’avais entrepris cette dernière année était relativement risqué. Tout bêtement, je me retrouvais à la merci de mes clients et si l’accompagnement prenait fin, je n’avais pas assez de sources de revenus

  • D’un autre côté, j’accompagnais les gens dans leur ascension, mais je ne servais pas forcément le développement de mon propre business

Alors, c’était un peu un mal pour un bien. Le jour où je me suis retrouvé avec un seul client a été un vrai déclic pour changer ma vision du webmarketing

La découverte du marketing d’affiliation 

En plus d’accompagner mes clients dans les stratégies du marketing digital, j’utilisais des outils pour lesquels il est possible de devenir affilié, comme Clickfunnels. Et je voyais qu’avec 3 personnes, je pouvais toucher une commission de 200 euros, grâce aux clics sur mon lien d’affiliation. En plus, toucher une commission grâce aux liens d’affiliation, permet de rentabiliser l’abonnement.

Automatiquement, j’ai voulu générer des gains plus importants, en cherchant au moins à atteindre le SMIC, avec les commissions sur les ventes. C’est souvent le premier palier quand on se lance dans un projet sur le web. 

De cette façon et sans vraiment le prévoir, je faisais mes premiers gains d’argent sur Internet avec mon compte affilié Clickfunnels

J’ai alors recadré mon projet, ou plutôt carrément recentré à 100 %, sur les rémunérations en affiliation :

  • Premièrement, c’est un business model où je travaille pour moi, même si c’est aussi dans l’intérêt des partenaires. 

  • Et le plus important, parce que j’ai quand même retenu la leçon, j’arrivais à diversifier mes sources de revenus avec l’affiliation.

Peux-tu nous parler de tes résultats ? 

Mes résultats aujourd’hui, en me basant sur les 12 derniers mois, se placent entre 6 500 et 7 000 euros par mois de généré grâce à l’affiliation. Alors, c’est simple de parler des résultats actuels, mais il y a eu beaucoup de travail derrière ça.

Rentabiliser un abonnement, à un logiciel par exemple, prend du temps.

En prenant l’exemple de Systeme.io, j’ai dû mettre 2 mois pour arriver à toucher ma première petite commission de 9 euros. À l’inverse, avec Clickfunnels, je gagnais déjà largement un SMIC de commission sur les ventes. 

Après, bien sûr, il a fallu du temps pour maîtriser le principe d’affiliation, mais j’avais tout de même l’avantage d’avoir une bonne connaissance du marketing

Si je partais vraiment de 0, il est évident que ça serait beaucoup plus compliqué d’avoir ce genre de résultats, sans être accompagné

Qu’est-ce que ça a changé à ta vie ? 

Le premier point c’est surtout une grosse baisse de pression sur l’aspect financier.

Les jours où je ne travaille pas, je peux gagner des commissions quand même. Et plus largement, je touche des commissions tous les jours, sans faire la promotion de produits régulièrement. 

C’est certainement le plus gros avantage de l’affiliation : même si je décide de faire une pause d’un mois, j’ai de l’argent qui tombe. C’est tout le contraire de la prestation de services, ou de la création de produits numériques (Ebook, formation…). Si tu ne vends pas tes prestations, tu n’as pas de revenus. 

Par ailleurs, ce que j’apprécie aussi, c’est que le travail cumulé de toute l’année dernière, me rapporte toujours dans la durée : 

  • J’ai placé des liens dans mes contenus et dans mon emailing.

  • J’ai pu créer une audience hyper qualifiée autour de mon expertise et générer du trafic vers mon propre site.

  • Et c’est vraiment cet écosystème, que j’ai mis en place à un instant T, qui est à l’origine de presque toute les ventes aujourd’hui.

Honnêtement, cette liberté financière représente clairement un luxe pour moi, et c’est grâce au modèle économique de l’affiliation.

Tu as une expertise technique indiscutable, penses-tu qu’il faille être un peu geek pour réussir dans l’affiliation de logiciels ? 

Je ne pense pas qu’il soit indispensable d’être geek. D’abord, parce que je connais des personnes bien plus calées en technique que moi. 

C’est un avantage, mais ça ne fait pas tout. Et il faut bien comprendre que quand on décide de faire de l’affiliation, de logiciels ou de formations d’ailleurs, l’essentiel est de maîtriser ce qu’on met en avant. 

Donc, pour un logiciel, il faut quand même savoir l’utiliser pour étoffer les contenus promotionnels. Et pour une formation, il faudrait en savoir un peu plus que sa thématique, pour pouvoir en faire la promotion

L’important pour moi n’est pas d’être le meilleur, mais de pouvoir aider les débutants en logiciel, dans une optique de conseils. De cette manière, rémunérer les efforts fournis par le fait de toucher des commissions, n’est qu’un résultat, pas un but.

Après, savoir faire des tunnels de ventes, ou construire de belles pages de vente qui convertissent, c’est un plus. Néanmoins, toutes ces tâches ne demandent pas d’être un génie. 

Par contre, il faut partir en se disant “voilà, pendant un mois ou deux, j’investis de mon temps, et même si je n’ai pas immédiatement des résultats, j’apprends les bases”.

Une autre technique qui marche, est d’analyser des pages qui nous plaisent et de les refaire à notre façon. En prenant l’exemple de l’affiliation Clickfunnels, ou celle de Système.io

Que penses-tu de la concurrence sur le marché de l’affiliation ? Notamment sur les logiciels comme Clickfunnels ou Système io ? 

Comprendre que la différence tue la concurrence sur le marché de l’affiliation

Pour être honnête, lorsque je débutais, c’était une de mes grandes craintes. En restant sur ce point de vue, on pourrait penser qu’Emma est une de mes concurrentes, alors que pas du tout. Nous n’avons pas la même audience et nous ne présentons pas les choses de la même façon.

Mais ce n’est qu’en prenant plus de maturité en affiliation, qu’on se rend compte qu’il n’y a pas de concurrence à ce niveau-là. 

Là où il y aurait de la concurrence, c’est lorsqu’on essaye de se calquer sur une autre personne. On fait du plagiat de ses stratégies, on essaye de le copier. 

À force de pratiquer, on finit par trouver sa voie et on devient unique dans notre manière de présenter les choses, et donc, de faire de l’affiliation

Souvent, c’est la relation de proximité qui se crée petit à petit, qui donne de la valeur à notre pratique de l’affiliation, plus que de poser des liens çà et là. 

Selon moi, il n’y a donc pas de concurrence en tant que top affiliés, mais beaucoup d’entraide, ce qu’on ne pense pas forcément. 

La concurrence sur l’affiliation de logiciels

Pour ce qui est de la concurrence entre les logiciels, je fais de l’affiliation sur Système.io et sur Clickfunnels, qui sont les deux leaders sur le marché d’après moi. Honnêtement, en tant qu’affilié des deux logiciels, je n’agis pas dans le but de convaincre d’utiliser l’un ou l’autre. 

Si tu penches pour Clickfunnels, je peux t’aider. Et si tu préfères Système.io, je peux t’aider aussi. 

On pourrait définir ça comme de l’accompagnement : j’aide une personne à utiliser l’outil qui est le mieux adapté à son besoin. Le but, est vraiment d’être le plus éthique et honnête possible. 

Évidemment, si tu mets en avant un outil qui ne lui est pas adapté, elle va peut-être le prendre, mais pour ensuite résilier son abonnement très rapidement. Alors que, lorsqu’on parle de logiciels, on vise la récurrence

Il est donc essentiel de guider vers le bon logiciel, pour que la personne commence à avoir des résultats. Dans ce cercle vertueux, si une personne est satisfaite par l’outil qui est au cœur de son business, elle ne va pas certainement pas l’abandonner. Pour un affilié, c’est un pari gagné. 

En affiliation, chacun a ses forces et ses différences, mais il faut toujours rester le plus éthique possible, pour avoir des filleuls qui utilisent le logiciel indéfiniment. Il sera alors possible d’apprécier l’avantage de la double affiliation, aussi appelée affiliation sur deux niveaux

L’affiliation de logiciels est très largement représentée par des hommes. À quoi est-ce dû selon toi ? Les femmes ont-elles une carte à jouer et comment peuvent-elles réussir à s’imposer ? 

Une préférence des hommes pour l’affiliation de logiciels 

Alors, je pense que ça rejoint un peu la question d’être geek, ou non, pour faire de l’affiliation de logiciels. Le côté technique est souvent plus attractif pour les hommes, mais il n’y a aucune raison pour que les femmes n’y arrivent pas. C’est juste une question de préférence. D’ailleurs, je connais plusieurs femmes chez Clickfunnels qui sont dans le top affiliés, donc ça ne veut rien dire.

Ensuite, je pense que le large choix de taux de commission de l’affiliation attire beaucoup d’hommes. 

Par ailleurs, je pense que les femmes sont plus axées sur la création de produits que les hommes. Nous les hommes, on a tendance à se lancer dans l’affiliation pour gagner de l’argent rapidement. C’est une vérité, inutile de se voiler la face. Lorsqu’on se lance dans un business en ligne, c’est aussi pour l’argent. Et l’affiliation offre la possibilité de vendre les produits des autres, sans se prendre la tête en création. 

Le rôle des femmes dans le marketing d’affiliation 

Les femmes ont un énorme rôle à jouer, car elles n’ont pas la même façon de présenter les choses que les hommes. De même, chacun a sa propre histoire et une expérience unique. 

Pour te donner un exemple assez simple, je pense qu’une personne qui est jeune parent, ou qui a des enfants en bas-âge à gérer, aura du mal à se projeter avec moi. Je me place dans l’esprit d’un célibataire pour qui le business occupe tout son temps libre. 

Et à l’inverse, si je parlais de faire de l’affiliation entre deux biberons, il est évident que beaucoup de personnes se reconnaîtront. Il y a donc une grande place pour le storytelling. 

La technique est un avantage, mais il faut aussi savoir communiquer, voire “marketer” correctement, en maîtrisant son avatar client

Je le dis très souvent, mais parler à tout le monde est inutile, puisque ça revient à ne parler à personne. 

Par reprendre mon exemple, la plupart de mon audience et de mes affiliés, est constituée d’hommes. Mais autour de ça, on s’entraide beaucoup entre nous, donc j’ai pu créer un réseau, même avec des femmes. 

Dans l’affiliation, être une femme est un réel atout, car ça permet de se créer sa propre niche, avec un storytelling autour de son histoire. Les gens pourront plus facilement se reconnaître et se connecter. 

Moi qui te suis depuis un bon moment sur les réseaux, je vois la quantité de travail que tu fournis, as-tu des secrets d’organisation/productivité à nous révéler ? 

En effet, ce n’est pas la première fois qu’on me fait remarquer que je travaille beaucoup. Par contre, dans la vraie vie, je suis tout le contraire d’une personne ordonnée. Néanmoins, j’ai vite compris que dans ce domaine, je devais trouver le moyen d’être le plus productif possible. 

Je ne suis qu’une seule règle : je m’applique à poser une pierre dans la construction de mon objectif, par jour. Réaliser cette action quotidienne, peut être plus ou moins chronophage. Je peux, par exemple : 

  • créer un module d’une formation offerte ; 
  • mettre en place une vidéo YouTube ;
  • ou faire rédiger un article.

Bien sûr, il y a des jours sans, comme tout le monde. Dans ce cas, le minimum à faire sera d’écrire un post sur Facebook, ou encore, d’entrer en contact avec quelques personnes. J’essaye de rester le plus simple possible dans mon organisation, tant que je suis cette seule règle. Tout ce que je fais ne doit pas déroger à la productivité dans mon business d’affiliation. 

En prenant du recul, je pense que c’est cette rigueur qui donne l’impression que je fais beaucoup de travail au quotidien. Oui, j’ai des périodes où je travaille beaucoup, mais il y a aussi des périodes où je travaille très peu. Dans tous les cas, j’essaye de rester omniprésent, même en réalisant de petites tâches, comme écrire un post. 

Il est donc très probable que j’ai passé une vingtaine de minutes à écrire un mail à mon audience, et que le reste de la journée soit assez libre. Mais je peux comprendre que de l’extérieur, on puisse penser que je travaille 24h/24, ce qui n’est pas du tout le cas. 

Enfin, quels conseils donnerais-tu à un grand débutant, qui ne maîtrise pas tous les aspects techniques et stratégiques du business en ligne ?

On parle souvent de l’affiliation de logiciels, notamment, car c’est ce que je mets le plus en avant, mais il y a beaucoup de programmes d’affiliation. D’ailleurs, je propose une formation totalement gratuite sur l’affiliation Système.io

Cibler une thématique qui plaît et s’y tenir 

La première chose que je ferai en me mettant dans la peau d’un grand débutant, serait de regarder ce que j’aime le plus. Par exemple, si tu as un talent pour Photoshop, il est intéressant de savoir qu’ils ont un programme d’affiliation. 

Ce n’est pas parce que plusieurs personnes font de l’affiliation sur des outils marketing, qu’il faut nécessairement faire la même chose. 

Au contraire, il faut partir en se disant : “Ok, Emma et Damien ont des résultats en affiliation, j’analyse leur méthode, et je l’adapte à ma niche, avec ma façon de voir les choses.”

Ca paraît tout bête, mais on peut se tourner vers Canva, ou vers l’affiliation Amazon. Tous ces programmes d’affiliations autour de nous ne sont pas moins intéressants qu’un produit généraliste. Qu’il s’agisse de voitures, d’outillage, de logiciels : il suffit de trouver ce qui te fait vibrer et d’appliquer les méthodes. Il y a aussi la possibilité de passer par les plateformes d’affiliation pour monétiser son site Internet.

Par ailleurs, certains sites ne proposent pas encore de gagner une commission, comme le suggère le principe de l’affiliation. Il est alors possible d’en discuter pour suggérer une demande d’affiliation avec des liens affiliés, et de choisir une facturation. 

Le plus important pour moi, passe d’abord par la compréhension du marketing, à travers des livres, des formations, ou des vidéos par exemple. Le problème de beaucoup de personnes, c’est qu’au lieu d’appliquer chaque connaissance acquise, elles vont plutôt entasser des tonnes d’informations, sans utilité. 

Ce n’est qu’en appliquant, que tu auras des résultats. Encore une fois, ne crois pas que ça va se faire instantanément. C’est possible, mais c’est loin d’être une généralité. 

Persévérer jusqu’à obtenir des résultats 

Plus tu feras d’erreurs et plus tu auras de résultats par la suite. Là, en voyant les 6 000 ou 7 000 euros que je gagne en affiliation, il n’y a qu’1 à 3% des actions que j’ai mises en place, qui me rapportent des paiements aujourd’hui. D’ailleurs, pour certains, c’est très peu, tandis que pour d’autres, c’est énorme. 

Alors un débutant, en essayant seulement deux choses, a très peu de chances que ça marche. 

L’affiliation, comme n’importe quel business, ça demande du temps, de la patience et de la persévérance pour vendre. Je comprends que ça puisse être compliqué lorsqu’on regarde les résultats autour de soi, mais la patience, c’est la base. 

Je conseille souvent de choisir une thématique, un programme d’affiliation et de se focaliser dessus durant un an, en étant omniprésent pour la communauté ciblée. 

À la fin de cette période, tu pourras faire un bilan dessus. Et puis, on ne va pas se mentir, la majorité des personnes abandonne au bout de deux semaines. Alors que si elles avaient poussé jusqu’à six, voire sept mois, les résultats ne se seraient pas fait attendre. 

Partir avec la seule volonté de persévérer, sans jamais avoir peur d’échouer, c’est exactement ce que je conseillerai à un débutant qui veut gagner de l’argent avec l’affiliation

Pour finir, je voudrais vraiment remercier Emma pour cette interview. Ça m’a fait très plaisir, car c’est une personne que je suis depuis les débuts. Et bien sûr, n’oubliez pas de me suivre sur https://damienmenu.com/.

Vous pouvez également découvrir la formation Affiliation Secrets de Damien Menu en cliquant ICI.

Le mot de la fin

A mon tour de remercier Damien Menu pour cette interview pleine de bons conseils et riche d’enseignements.

Comme promis je vous donne à mon tour mon avis, à savoir si l‘affiliation de logiciels est réservé aux hommes et/ou aux geeks.

Je suis une femme et je déteste la technique, pourtant j‘ai gagné près de 5000e en 1 an avec l’affiliation systeme.io. Alors je suis la preuve vivante que c’est possible MAIS…

Il est clair que si je n’avais pas eu à utiliser systeme.io pour mon propre business (création de formation, tunnel de vente…etc.), je ne me serais certainement pas lancée dans l’affiliation de logiciel car je n’aurais pas eu l’envie de « mettre les mains dans le cambouis » pour apprendre à maîtriser un outil technique.

Donc je pense qu’il faut déjà avoir une certaine affinité avec la technique pour être à l’aise avec ce type d’affiliation ou bien utiliser l’outil pour soi-même et le recommander, de la même façon qu’on recommande un resto où l’on aime aller manger.

Sur le fait d’être une femme, je rejoins totalement Damien Menu quand il dit que nous avons une grande carte à jouer, car justement il est assez facile de se démarquer dans ce milieu très masculin.

Et comme il le fait également remarquer, les femmes ont tendance à préférer la création de contenu, c’est pourquoi j’ai une préférence pour l’affiliation de formations qui me correspond plus (étant moi-même une grande consommatrice) et surtout qui répond mieux aux besoins de mon audience.

De plus cela permet des gains rapides (mais pas récurrents). C’est d’ailleurs de cette façon que j’ai gagné 1000e en 2 jours alors que je n’y connaissais rien au marketing et que je n’avais pas de blog, ni de communauté sur les réseaux sociaux (je t’explique ma méthode ICI).

Bref, vous l’aurez compris, il n’y a pas de vérité absolue, faites ce que vous aimez et aidez les autres, c’est le meilleur moyen de réussir <3

Je suis curieuse de connaître votre avis, laissez un commentaire pour me dire si vous pensez que l’affiliation de logiciel est réservée aux geeks ?

POUR TE REMERCIER DE TA VISITE,

VOICI DES CADEAUX

pour bien démarrer ton business et gagner ta vie sur le web

Travailler de chez soi, sans renoncer à sa vie de famille et à ses convictions, c’est possible. Je m’appelle Emma, en moins d’un an je suis passée de maman au foyer à femme d’affaires (toujours au foyer).

A travers Ambitions Féminines, je t’aide à vivre de ta passion et lancer un business rentable sur internet en partant de zéro.

RETROUVE-MOI SUR :

ARTICLES RÉCENTS

Tu as envie de lancer

une formation en ligne & vivre de ta passion ?

Découvre cette formation GRATUITE :

« comment trouver une idée de formation rentable et la créer en 30 jours »

J’accède à ma formation offerte

LAISSER UN COMMENTAIRE

5 Commentaires
    • Emma

      merci à toi 👍

      Réponse
  1. melanie m

    Très agréable de trouver ce type de contenu facile d’accès pour les debutants, complet et qui a pour ma part, fait avancer la reflexion ! Merci !!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

D’AUTRES IDEES DE LECTURE

Devenir affilié : 6 qualités (essentielles) pour réussir

Devenir affilié : 6 qualités (essentielles) pour réussir

Tous ceux qui veulent gagner de l’argent sur internet en devenant affiliés se posent beaucoup de questions : “Est-ce que je vais réussir à toucher mes premières commissions rapidement ?”“Combien ça va me rapporter tous les mois ?”“Je n’ai pas de communauté et je n’y...

Trouver un nom de blog en 7 étapes

Trouver un nom de blog en 7 étapes

Trouver un nom de blog en 7 étapes Trouver un nom de blog peut être une vraie torture psychologique. Parce qu’entre nous, si vous vous apercevez au bout de quelques semaines que le nom que vous avez trouvé ne vous correspond pas vraiment. Aïe... C’est un peu tard !...

Comment créer sa micro-entreprise quand on a un business sur le web ?

Comment créer sa micro-entreprise quand on a un business sur le web ?

Ça y est… Vous avez décidé de créer votre micro-entreprise pour déclarer votre activité en affiliation et/ou en infopreneuriat. Mais les formalités administratives vous font peur (comme je vous comprends !). Pourtant, la création d’une micro-entreprise a été conçue...

Nullam diam velit, Sed felis luctus ultricies dapibus tristique at venenatis sit

Pin It on Pinterest

Si ce n'est pas encore fait, REGARDE TOUT DE SUITE TON PREMIER COURS GRATUIT SUR L'AFFILIATION