Le storytelling, c’est quoi et comment le mettre au service de votre business ?

par | Mis à jour le 02/12/2021 | Publié le 21/12/2021 | se faire connaître | 0 commentaires

Le storytelling c’est quoi ? Si on se contente de la définition marketing, c’est une technique de communication digitale qui consiste à raconter des histoires pour faire passer des messages dont votre audience se souviendra. 

Mais cette définition est réductrice car le storytelling est bien plus que ça… 

Et mon objectif avec cet article est de vous dévoiler les principaux bénéfices que vous pourriez retirer pour votre business si vous l’utilisez à bon escient.

Alors peut-être que vous vous dites que le storytelling n’est pas fait pour vous car vous n’avez rien de transcendant à raconter, que votre vie est banale et n’intéressera personne ? 

Je vous rassure tout de suite : on a tous une histoire à raconter et d’ailleurs, vous utilisez déjà le storytelling dans la vie de tous les jours !

Vous l’utilisez quand vous racontez à votre amie comment vous avez fait pour rendormir votre bébé (qui fait ses dents à 4h du matin). Ou quand vous expliquez avec fierté à votre mère comment votre tout-petit a réussi à faire ses premiers pas, après une gamelle mémorable. 

A chaque fois, vous fournissez naturellement des détails qui vous semblent anodins (“4h du matin”, “une gamelle mémorable”). 

Pourtant ils ne le sont pas, car ils permettent de créer un lien émotionnel fort

C’est simple, tous ces “petits” détails font qu’à chaque fois que vous les utilisez, vos interlocuteurs sont littéralement suspendus à vos lèvres pour savoir comment votre histoire se termine.

On est tous des storytellers (qui s’ignorent).

On a tous dans notre vie des histoires qui nous ont marquées. 

Et quand on apprend à les utiliser pour son business, ça devient un outil redoutable… 

Je vous explique…

Les avantages du storytelling

Mon parcours d’entrepreneuse est la preuve que les avantages du storytelling sont nombreux.

En faisant le choix de ne pas me montrer sur internet, mon audience aurait pu avoir des difficultés à me faire confiance. Mais en utilisant le storytelling (sans le savoir), c’est tout l’inverse qui s’est produit.

Naturellement j’ai partagé mon parcours d’entrepreneuse, les galères auxquelles j’ai été confrontée. 

Et aujourd’hui, je me rends compte des 3 avantages que représentent l’utilisation du storytelling.

Avantage n°1 : créer un lien fort avec son audience (même sans se montrer)

Le storytelling m’a permis de créer un lien émotionnel fort avec mon audience : les mamans au foyer et les femmes qui souhaitent créer et développer leur business en ligne.

En leur racontant mon histoire, les difficultés et les frustrations qui m’ont amené à lancer mon business, les galères et les réussites qui ont suivi… elles ont le sentiment de me connaître même sans me voir et ressentent qu’elles peuvent me faire confiance, car finalement je suis “comme elles”.

En racontant votre histoire, vous pourrez ainsi réunir autour de vous une communauté qui : 

  • partage vos valeurs
  • se reconnaît dans votre parcours
  • rencontre les mêmes difficultés que vous 

Avantage n°2 : se démarquer de la concurrence 

Le storytelling est également un moyen de vous démarquer de la concurrence. 

D’autres personnes ont peut-être développé la même activité que vous (ou une activité similaire) mais personne n’est vous. 

Votre vécu, votre expérience, les épreuves que vous avez rencontrées, votre personnalité… tout ça n’appartient qu’à vous (et personne ne pourra vous le voler). 

Servez-vous de votre histoire, de vos propres mots pour développer un personal branding fort qui vous rendra unique et reconnaissable. Ainsi vous attirerez des personnes qui vous ressemblent et qui ne se reconnaissent peut-être pas dans le parcours de vos “concurrents”. 

Avantage n°3 : augmenter ses ventes

Pour finir, le storytelling vous aidera à faire plus de ventes. 

Votre audience vous fera davantage confiance si vous partagez votre histoire. 

En plus de se sentir proche de vous et en phase avec vos valeurs, votre prospect saura que vous êtes la bonne personne parce que vous le comprenez. 

Il sera donc plus enclin à acheter chez vous plutôt que chez un concurrent qui n’utilise pas la puissance des histoires pour faire passer ses messages. 

Pourquoi ? Parce qu’il s’identifiera à vous, vous fera confiance, et sera certainement “attaché” à vous, à votre marque, donc il préfèrera acheter chez vous… et chez personne d’autre.

Vous avez tout à y gagner car avec le storytelling vous pourrez :

  • créer une marque forte
  • transmettre vos valeurs
  • véhiculer des messages impactants
  • capter l’attention de vos prospects et clients 
  • vous démarquer de la concurrence
  • vendre plus

Et pour booster encore plus votre chiffre d’affaires, sachez que le copywriting est le complément idéal du storytelling. En réalité, l’un ne va pas sans l’autre.

C’est pourquoi je ne peux que vous recommander de vous former gratuitement à l’écriture persuasive (ou copywriting) pour utiliser la puissance narrative.

Vous aurez ainsi plus de facilité à fidéliser vos lecteurs, développer votre image de marque, accroître votre notoriété et vendre plus.

Le storytelling en pratique

Maintenant que vous avez compris ce qu’est le storytelling et les bénéfices qu’il peut apporter à votre business, nous allons voir en pratique comment l’utiliser dans votre stratégie de communication. 

Où et quand utiliser le storytelling ?

Le storytelling s’utilise partout :

  • Sur les médias sociaux : si vous me suivez sur Instagram, vous avez peut-être constaté que j’utilise souvent le storytelling dans mes posts
  • Dans des articles de blog
  • Sur votre page à propos
  • Sur la page d’accueil de votre site internet
  • Sur la page de vente de votre formation
  • Dans une vidéo
  • Dans une newsletter
  • Dans un podcast…

Et si vous vous demandez à quel moment l’utiliser, la réponse est : tout le temps 😋. 

Dès que vous voulez faire passer un message émotionnel, que vous faites un lancement et que vous souhaitez vous démarquer avec une image de marque forte. 

OK, c’est bien beau tout ça sur le “papier”… mais concrètement vous ne savez toujours pas quoi raconter de pertinent à votre audience ?

Vous pensez que vous n’avez aucune histoire à raconter… ?

Je vais mettre les points sur les “i” tout de suite : le storytelling n’est pas un art réservé aux initiés du webmarketing. C’est une stratégie marketing accessible à tout le monde.

Pas besoin de partir à l’autre bout du monde, de sauver une espèce en voie d’extinction ou d’avoir un CV digne de Steve Jobs pour faire du storytelling.

N’ayez pas peur de parler de vous et ne pensez pas que les autres se fichent de ce que vous avez à dire. Même les histoires très simples de la vie quotidienne peuvent être intéressantes pour votre audience. 

Si vous êtes en panne d’idées, rien ne vous empêche de parler d’histoires qui ne vous sont pas arrivées personnellement (à condition de le préciser) : « je vais vous raconter l’histoire d’Adeline qui a créé son business en ligne… ».

Votre quotidien est intéressant à raconter… à condition de ne pas en abuser, de l’utiliser au bon moment, à bon escient et de réussir à faire le tri dans ce que vous allez écrire. Vous devez garder à l’esprit que le storytelling est au service de votre business. Il est là pour fédérer votre communauté (non pour la perdre dans des détails inutiles).

Je vous explique tout de suite.

3 étapes pour construire un storytelling efficace

Pour que votre storytelling soit percutant, il existe 3 grandes étapes (votre structure narrative) qui vous seront utiles pour :

  • aller à l’essentiel, ne pas vous perdre dans des détails qui n’apportent rien à vos histoires, ne pas vous disperser et endormir vos lecteurs
  • identifier les moments-clés de votre histoire et ne retenir qu’eux pour raconter vos histoires avec vos propres mots
  • employer les mots que vous utiliseriez à l’oral, de manière authentique tout en conservant une structure et des points-clés : le storytelling ce n’est pas rédiger une dissertation de français

Première étape : définir le héros de votre histoire et son ennemi 

Première chose importante à comprendre : vous racontez l’histoire d’un « héros », d’un personnage central. Un événement se produit, à la suite de quoi votre héros se retrouve dans une situation inconfortable, qu’il va devoir tenter de surmonter.

Identifiez votre héros et votre ennemi (qui n’est pas nécessairement une personne, mais qui peut être un concept, comme l’idée qu’on ne peut pas travailler lorsqu’on porte le voile), ensuite construisez les bases de votre histoire.

Comme nous l’avons vu plus haut, vous n’êtes pas obligés de parler de vous si vous n’êtes pas à l’aise avec cette idée. Mais restez toujours honnêtes sur la véracité des faits. Ne dites pas que vous avez vécu telle ou telle situation si ce n’est pas le cas.

Deuxième étape : définir les épreuves et défis

Dans le déroulement du récit, le personnage va tenter de franchir les obstacles qu’il rencontre. Il va parfois y arriver, mais va aussi parfois rechuter. Une histoire n’est jamais linéaire comme nous le montre ce graphique. 

Les différentes étapes pour construire une histoire.

Si votre héros réussit tout, tout de suite, l’histoire est nettement moins crédible et percutante…

Pensez à n’importe quelle histoire (conte pour enfant, livre ou scénario de film) : le héros ne parvient jamais à ses fins directement.

  • Dans Cendrillon, l’héroïne doit subir la méchanceté de sa belle-mère et de ses filles avant de pouvoir retrouver le prince.
  • Dans n’importe quel livre policier, l’inspecteur relève de nombreux défis avant de retrouver le meurtrier…

Définissez les épreuves marquantes qui ont permis à votre personnage principal de renforcer sa motivation et de parvenir à ses fins. 

Ces étapes n’ont pas besoin d’être spectaculaires. 

Par exemple, « le bébé qui pleure au moment de rentrer sous la douche” est un moment on ne peut plus anodin dans la vie d’une maman qui n’arrive pas à se dégager du temps pour elle. Pourtant, ce genre d’instant vient accentuer la fatigue émotionnelle que peut ressentir une maman qui n’a qu’une envie : disposer de 5 minutes de calme pour prendre soin d’elle.

En racontant toutes ces “épreuves”, vos lecteurs vont se reconnaître et s’identifier à l’histoire que vous racontez car ils la vivent actuellement. Ils auront une idée plus précise des galères qui les attendent, et pourront ainsi mieux les anticiper et les surmonter à leur tour. 

Dernière étape : soigner le dénouement de l’histoire

A la fin, votre histoire doit avoir un dénouement, une chute qui clôt le récit et le rend intéressant. 

Quand votre héros a surmonté tous ses problèmes, votre audience doit pouvoir en tirer des leçons qui lui seront utiles, une “morale”, un message mémorable. 

Un peu comme dans les contes pour enfants et sa légendaire morale de fin

Imaginez les Fables de La Fontaine sans morale… Ça n’aurait aucun sens.

Avec une fin digne de ce nom, vous allez inspirer vos lecteurs, leur donner de l’espoir.

Ainsi, ils auront confiance en vous car vous leur donnez des solutions pour sortir des galères qu’ils traversent. 

Ce qu’il faut retenir du storytelling

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le storytelling n’est pas une technique complexe réservée aux marketeurs. Tout le monde peut faire du storytelling à condition de connaître les grands principes d’une histoire mémorable :

  1. Un héros et son ennemi
  2. Des épreuves, péripéties, défis à relever par le personnage principal
  3. Un dénouement avec une morale en filigrane

En apprenant à utiliser le storytelling, vous pourrez :

  • vous démarquer de la concurrence
  • développer la visibilité de votre entreprise avec un personal branding fort
  • fédérer une communauté.

Tous ces éléments réunis sont des leviers qui vous aideront à vendre plus et aux bonnes personnes (en attirant des clients qui vous ressemblent).

Le storytelling est un élément indissociable d’un bon copywriting (qui permet de persuader avec les mots). L’un ne va pas sans l’autre si on veut mettre en place une stratégie de communication efficace.

Dans sa formation payante, Stan dédie une leçon entière au storytelling. Pour vous faire une idée de sa manière d’enseigner, suivez sa formation gratuite

La formation gratuite se déroule sous forme d’emails que vous recevrez pendant 7 jours pour apprendre les bases du copywriting. Je vous recommande d’ailleurs de lire la page qui présente cette formation gratuite : vous verrez que Stan maîtrise parfaitement la technique du storytelling…

POUR TE REMERCIER DE TA VISITE,

VOICI DES CADEAUX

pour bien démarrer ton business et gagner ta vie sur le web

Travailler de chez soi, sans renoncer à sa vie de famille et à ses convictions, c’est possible. Je m’appelle Emma, en moins d’un an je suis passée de maman au foyer à femme d’affaires (toujours au foyer).

A travers Ambitions Féminines, je t’aide à vivre de ta passion et lancer un business rentable sur internet en partant de zéro.

RETROUVE-MOI SUR :

ARTICLES RÉCENTS

Tu as envie de lancer

une formation en ligne & vivre de ta passion ?

Découvre cette formation GRATUITE :

« comment trouver une idée de formation rentable et la créer en 30 jours »

J’accède à ma formation offerte

LAISSER UN COMMENTAIRE

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

D’AUTRES IDEES DE LECTURE

6 étapes pour mettre en place une newsletter pour votre business

6 étapes pour mettre en place une newsletter pour votre business

Si vous vous intéressez au blogging et/ou que vous avez créé votre site internet, on vous a certainement déjà dit : il vous faut une newsletter, il faut collecter les emails des visiteurs de votre site.   C’est en effet important pour pouvoir les recontacter...

Pin It on Pinterest