Devenir rédacteur web : 9 qualités indispensables pour réussir en freelance

par | Mai 19, 2020 | travailler à domicile | 2 commentaires

  • Comment devenir rédacteur web si je ne connais pas les techniques de rédaction ?” 
  • “Et si je n’avais pas les qualités pour créer mon entreprise ?”
  • “J’adorerais travailler de chez moi, mais en suis-je vraiment capable.”

Toutes ces questions, je me les suis posées avant de devenir rédactrice web. Changer de métier pour se lancer dans le freelancing quand on est maman au foyer n’est pas une décision facile. Parce qu’on a peur de s’aventurer dans quelque chose qui ne nous correspond pas. Parce qu’on a peur d’échouer…

En ce qui me concerne, j’ai commencé par la rédaction SEO avant de bifurquer dans le copywriting (concepteur rédacteur) et le marketing de contenu. Et aujourd’hui, je m’éclate dans mon métier.

Si j’y suis arrivée, vous aussi vous le pouvez ! Mais avant de prendre une décision radicale qui pourrait changer votre vie, j’aimerai vous partager quelques pistes de réflexion pour savoir si ce métier est vraiment fait pour vous

Aujourd’hui, je vous donne les 9 qualités requises à mes yeux pour débuter votre carrière de rédacteur de contenu professionnel. C’est parti !

Qualité #1 du rédacteur web : aimer écrire

Aimer écrire… ça peut paraître évident quand on veut devenir rédactrice web. Pourtant, je tiens à tirer une petite sonnette d’alarme. 

Certaines personnes pensent que la rédaction d’articles est facile. Elles se disent, qu’elles vont pouvoir le faire, même si elles n’aiment pas trop ça.

Pour moi, clairement, c’est rédhibitoire. Si on fait ce métier juste pour remplir son frigo, on ne tiendra pas sur le long terme ! La rédaction web n’est pas un métier “fourre-tout” que l’on exerce par défaut.

Il ne faut pas se leurrer. Les rédacteurs web débutants écrivent sur des sujets qui ne les passionnent pas forcément. Et pour réussir, il va falloir rédiger du contenu (beaucoup)… parce qu’on doit développer son expérience, se constituer un portfolio et un réseau pour se faire connaître. 

Dans ces conditions, si vous n’aimez pas un tant soit peu l’écriture, vous ne ferez pas long feu. Je sais que c’est dur à entendre, mais je préfère vous prévenir pour que vous sachiez dans quoi vous mettez les pieds. Si vous voulez vraiment réussir, vous allez devoir épuiser vos doigts sur le clavier, sans vous lasser.

Je suis aussi passée par là (d’ailleurs, je vous en parle dans cet article). Et pour réussir mon projet d’activité en rédaction web, j’ai dû investir dans une formation que je trouvais onéreuse. Mais je l’ai quand même fait parce que j’ai toujours aimé écrire et que malgré mes doutes, je croyais en mon projet.

Et vous voulez que je vous dise ? Si vous me lisez aujourd’hui, c’est parce que je ne regrette absolument rien ! Ma passion pour l’écriture est toujours présente. 

Cette formation en rédaction web, chère” à mes yeux de débutante, m’a permis de changer radicalement de vie (et au passage de rembourser la formation en seulement un mois).  

Qualité #2 des rédacteurs web : être curieux 

Le premier contenu rémunéré que j’ai rédigé en tant que rédactrice web SEO, je l’ai trouvé sur une plateforme (Textbroker). C’était un article juridique. Comme j’avais fait des études de droit, je me sentais hyper à l’aise avec ce sujet… sauf que c’était de la juridiction belge. Comment dire… ? Je n’y connaissais strictement rien ! Heureusement que je suis curieuse car il a fallu que je m’adapte et que je fasse plein de recherches. 

Quand on est rédactrice, on doit avoir une bonne culture générale et/ou faire preuve de curiosité au sens large. On doit aimer se former, comprendre les choses, s’intéresser à de nouveaux univers.

Au départ, vous écrivez sur des thématiques que vous ne maîtrisez pas. Vous faites des recherches pour rédiger vos textes. Et quand on n’aime pas fouiller, c’est compliqué !

Mais la curiosité ne s’arrête pas là. L’univers de votre client doit se lire dans les textes que vous rédigez. On doit vraiment s’imprégner de l’ADN de son client et de ses valeurs pour écrire des articles qui vont lui correspondre et qui vont plaire à son audience. 

Qualité #3 d’une rédactrice web : savoir écrire correctement 

Si vous me demandez s’il faut mettre un “it”, un “is” ou un “i” à la fin d’un verbe, je serai bien incapable de vous fournir une réponse affirmée ! Même si c’est loin d’être catastrophique, il est clair que je suis loin d’être la meilleure en orthographe et en conjugaison (quelques séquelles de l’école primaire certainement…). 

Je suis moins vigilante quand j’écris pour moi, sur mes réseaux sociaux (où je laisse traîner quelques coquilles) et dans mes mails parce que je n’ai pas toujours le courage de faire une relecture. 

Maintenant, je connais mes lacunes et bien évidemment je fais 10 fois plus attention quand il s’agit d’écrire pour mes clients. Je me relis plusieurs fois et j’utilise des correcteurs (comme Scribens en gratuit et Antidote qui est payant). 

Pour autant, je conseille toujours d’être très attentif sur ces points-là. Même si dans certains cas, comme le mien où tout n’est pas parfait (je ne fais pas des fautes grossières tous les 2 mots non plus), il faut toujours rester vigilant. En ce qui me concerne, c’est mon style rédactionnel en copywriting qui m’a permis de fidéliser mes clients. 

Quand on rédige pour le web, il est important de connaître les règles d’orthographe, de conjugaison, de grammaire, de syntaxe et de typographie

L’objectif est de rendre des textes 100 % irréprochables à vos clients. 

Qualité #4 pour devenir rédacteur web : savoir structurer et synthétiser ses idées

Après, c’est bien joli l’orthographe, mais ça ne fait pas tout… Si le fond n’est pas là, avec les émotions qui vont bien, un texte n’aura pas autant de puissance. 

Votre objectif de rédacteur web freelance est de faire en sorte que le lecteur lise vos articles jusqu’au bout. Vous n’êtes pas en train d’écrire une dissertation pour votre prof de philo. Vous devez capter et garder l’attention de l’internaute qui n’a pas de temps à perdre. 

Savoir structurer et synthétiser ses idées est une des qualités primordiales pour une rédactrice web.

Personnellement, j’y ai été habituée en fac de droit quand je devais rédiger des dissertations structurées en paragraphes et sous-paragraphes. Ces automatismes sont restés ancrés dans ma manière de rédiger du contenu et le structurer. Et je dois dire que ça m’a beaucoup aidé.

Mais si vous n’avez pas l’habitude de découper vos idées et les répartir en parties équilibrées, pas de panique ! On ne rédige pas toujours des articles pertinents du premier coup. Il faut pratiquer et s’exercer. C’est quelque chose qui s’apprend et s’affine avec la pratique et l’expérience. 

Qualité #5 pour être rédacteur freelance : être autonome 

Quand on est rédactrice, on n’a pas de patron. En revanche, on a des clients qui attendent un travail impeccable. S’ils font appel à vous, c’est parce qu’ils n’ont pas le temps de le faire eux même, ou pas les compétences ou juste pas l’envie. Peu importe leurs raisons, ils ont besoin de vous ! Et vous, vous devez assurer de votre côté.

Il faut être organisée pour tout gérer quand on a plein de commandes qui tombent en même temps. Mais votre job ne s’arrête pas au fait de réaliser des missions en temps et en heure… Parce que les clients ne vont pas faire appel à vous s’ils ne savent pas que vous existez. 

Vous devez trouver des clients, répondre à leurs attentes, anticiper leurs besoins, gérer votre comptabilité, votre emploi du temps… tout ça sans personne à vos côtés pour vous aider. Si vous n’êtes pas débrouillarde et que vous n’arrivez pas à convaincre vos futurs clients de vous faire confiance, ça risque de se compliquer pour vous.

Sans parler du fait que travailler de chez soi n’est pas toujours une mince affaire. Il faut réussir à faire comprendre à son entourage que quand on travaille à la maison ce n’est pas “juste” pour faire son ménage et surfer toute la journée sur Internet. 

Si vous anticipez tous ces aspects là, vous allez vous en sortir sans trop de difficultés. 

Et c’est ce que j’ai (aussi) apprécié dans la formation en rédaction que j’ai acheté à mes débuts. Lucie Rondelet (la formatrice), vous prépare à tout ces aspects business auxquels on ne pense pas forcément quand on débute.

Devenir rédactrice web SEO

Qualité #6 pour être un bon rédacteur SEO : être réactif et s’adapter

Les rédactrices efficaces s’adaptent à tous les types de situations. Il y a une “espèce” très répandue de clients qui vous font toujours leurs demandes pour hier. De votre côté, vous devrez assurer ces “imprévus” ou proposer des solutions alternatives pour satisfaire vos clients.

Quand vous avez des demandes de devis par exemple, vous devez être réactives et vous adapter, sinon vous risquez de perdre de potentiels clients. Et c’est la même chose pour ceux qui vous demandent la lune en un temps record.

Bien sûr, c’est aussi à vous de poser vos propres limites. Vous gérez votre business comme vous l’entendez et vous pouvez refuser des clients qui ne vous inspirent pas confiance ou avec lesquels vous ne vous sentez pas à l’aise. 

Pour autant, si vous êtes intransigeantes avec tout le monde et que vous ne vous montrez pas suffisamment “souples”, vous ne réussirez pas à fidéliser votre clientèle. Et ça, sur le long terme, ce n’est pas génial pour se constituer un répertoire de clients prêts à vous recommander

Parce que oui : quand on est un excellent freelance, on n’a plus besoin de prospecter. Tout se fait par le bouche à oreille.

Qualité #7 d’une rédactrice à son compte : être déterminée

On ne va pas se mentir ! Quand on débute en tant qu’auto entrepreneur, on idéalise beaucoup de choses sur la rédaction. On s’imagine que notre première mission sera de rédiger un article passionnant. 

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai du mal à me motiver en me disant que je vais être payée au lance pierre pour rédiger des fiches produits au kilomètre pour des sites e-commerce. Compter le nombre de mots ou écrire des pages web ultra techniques dans un domaine qui ne m’inspire pas ne me fait pas rêver non plus. 

Pourtant, c’est la réalité du débutant. Bien sûr, ça ne dure qu’un temps, mais il faut en être conscient pour ne pas abandonner au bout de 2 semaines. Si vous n’êtes pas déterminée à affronter ce passage obligé, vous ne tiendrez pas le coup.

Je trouve qu’on ne parle pas assez souvent de la détermination aux jeunes rédacteurs. C’est pourtant essentiel pour réussir en rédaction web (et pour être son propre patron), parce que quand on est à la tête d’un business, les nerfs sont parfois mis à rude épreuve. 

Quand on se met à son compte, on découvre un nouvel univers et on peut facilement se noyer dans cette masse d’informations que l’on doit ingurgiter. Il faut prendre le temps d’explorer ce nouveau “monde” et de mettre en pratique les “coutumes” qui vont avec.

Qualité #8 d’un freelance en rédaction web : savoir se rendre indispensable

Une bonne rédactrice ne se contente pas d’être une simple exécutante. Elle ne peut pas juste dire “oui, ça je peux le faire”. Je m’explique…

Elle doit se rendre indispensable en conseillant ses clients. Elle doit être force de proposition, en prévenant par exemple ses clients quand quelque chose ne fonctionne pas sur son site, ou en lui indiquant que certains éléments techniques ne sont pas optimisés pour se positionner en première place de Google (ce que l’on appelle optimisation SEO ou référencement naturel). 

Même si le métier premier des rédacteurs est l’écriture et l’optimisation des textes, proposer d’autres compétences est un vrai plus

On peut par exemple proposer de créer des visuels pour illustrer les textes ou d’intégrer les textes sur le site WordPress du client. 

L’objectif ici est de soulager complètement ses clients de tous les aspects liés à la rédaction. 

Et quand vous réussissez à avoir ce niveau d’implication auprès d’eux, très clairement, ils ne voudront pas vous lâcher. 

Pourquoi ? Parce que vous leur retirez complètement une charge dont ils ont besoin de se libérer. Et vous savez quoi ? Ils seront prêts à payer le prix qu’il faut pour vous garder.

Lucie vous montre ce genre de choses dans sa formation (comme intégrer des articles dans WordPress). C’est vraiment appréciable, car on se sent plus confiant en ses compétences et on peut proposer des prestations supplémentaires, qui apportent une vraie valeur ajoutée à nos clients.

Qualité #9 des meilleurs rédacteurs en freelance : être digne de confiance

Pour moi, le fait d’être digne de confiance est LA qualité première pour réussir une carrière de rédactrice web. 

Trouver un collaborateur à qui on peut confier la rédaction et la création de contenus de qualité et surtout sur qui on peut se reposer entièrement n’a pas de prix ! Trouver quelqu’un de compétent, professionnel, qui ne va pas trahir votre confiance en allant révéler toute votre stratégie de contenu au premier venu est précieux. 

J’ai été victime de plagiat à 2 reprises. Même si ce n’est pas une de mes collaboratrices, je peux vous assurer qu’après ce genre “d’expérience”, on est super vigilant.

Alors quand on trouve une personne de qualité, on ne la lâche sous aucun prétexte car on sait qu’on peut entièrement se reposer sur elle sans avoir à cacher ce que l’on fait.

En faisant appel à vous, vos clients vous confient les clés de leur site. Ils mettent entre vos mains leur projet. C’est une grande responsabilité.

Si c’est dans votre nature, vous pouvez être certaines que vous réussirez à percer en tant que freelances dans ce métier aussi complexe que passionnant.

En conclusion, si vous vous demandez comment devenir rédacteur freelance parce qu’écrire pour le web vous attire et que travailler de la maison ne vous fait pas peur, je vous recommande de vous lancer si vous :

  • aimez écrire
  • êtes curieuses
  • avez un bon niveau d’orthographe et de grammaire
  • savez structurer et retranscrire des idées et concepts
  • êtes autonomes et organisées
  • êtes réactives
  • êtes déterminées
  • savez vous rendre indispensables aux yeux de vos clients
  • êtes dignes de confiance

Tout le reste s’apprend ! Toutes les éléments techniques du métier de rédacteur de contenu web SEO (techniques rédactionnelles, langage HTML, les différents CMS, la maîtrise des moteurs de recherche, comment construire une stratégie éditoriale, comment démarcher, comment trouver des mots-clés, etc.).  

J’ai débuté la rédaction web en partant de zéro, et si j’y suis arrivée aussi rapidement, vous le pouvez aussi ! Après, je ne dis pas que c’est facile. Il faut être motivé et avoir envie d’apprendre. Mais si vous êtes motivées et que vous voulez gagner du temps, vous devez investir sur vous et votre projet.

En ce qui me concerne, j’ai choisi de me former auprès de Lucie Rondelet. Si vous ne la connaissez pas encore, Lucie a débuté sur le web en tant que rédactrice web freelance. Elle a pu quitter son job dans le tourisme grâce à la rédaction web, avant de créer son site web et de former des centaines de femmes comme vous et moi.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans sa formation est la rapidité avec laquelle j’ai pu rentabiliser son coût. Lucie met tout en oeuvre pour que vous soyez opérationnels rapidement. Elle explique le métier de rédacteur web SEO avec beaucoup de générosité (les techniques, les exercices pratiques à réaliser, mais aussi comment trouver ses premiers clients).

En plus d’être facile à suivre, sa formation donne une certification reconnue dans le domaine de la rédaction web SEO que vous pourrez mentionner sur votre CV en ligne. Vous accédez à une communauté très dynamique, mais aussi à une belle visibilité grâce à la plateforme qui vous permet de proposer des missions aux tarifs de votre choix.

Lucie a tout prévu. Je ne saurai que vous recommander de vous former avec la meilleure formation en rédaction web du marché, qui vous permet de pratiquer un métier à domicile passionnant et d’en vivre rapidement (si vous êtes motivées).

2 Commentaires
  1. Gwenaëlle Rédactrice Web

    Je dois être l’exception qui confirme la règle : je suis rédactrice, je sais écrire, j’ai toutes les qualités requises… sauf une, la première, je n’aime pas spécialement écrire ! 😬
    Cependant, j’aime clairement mon job, car il y a aussi tous les à côtés : découvrir des choses improbables (je suis très curieuse de tout 😃), la satisfaction quand j’ai fini d’écrire un article (un peu comme après un accouchement, qui avouons-le n’est franchement pas une partie de plaisir 😅), le fait de travailler de chez moi, à mon rythme (avec mes problèmes de santé, c’est un vrai luxe), avoir rencontré, même virtuellement, des gens formidables 😘, m’être découvert une passion pour l’entraide et le coaching (qui au passage me rapporte plutôt bien 😊), et sûrement encore plein d’autres raisons !

    Réponse
    • Emma

      merci beaucoup pour ton témoignage Gwen <3

      Réponse
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

emma-ambitions-feminines

Bienvenue,

Je m’appelle Emma, je suis maman entrepreneure de 2 enfants, expatriée au Maroc et je gagne ma vie le Web. Je travaille à la maison, en tant que Freelance et Blogueuse (notamment grâce à l’affiliation).

J’accompagne les Mamans qui souhaitent concilier vie professionnelle et vie familiale, à construire le métier de leurs rêves sur Internet.

Pin It on Pinterest

Share This

TÉLÉCHARGE TON COURS GRATUIT :

le plan d'action qui m'a permis de gagner 1 000€ en 2 jours sur internet (en partant de zéro)