Lucie Rondelet : parcours d’une battante devenue la référence de la rédaction web

par | 22 Juin 2021 | maman entrepreneure | 0 commentaires

Découvre la méthode qui m'a permis de

gagner 996€ en 2 jours 

sur internet

Sans blog, sans communauté 

sur les réseaux sociaux et 

sans jamais montrer ma tête, 

en recommandant des produits que j'aime !

Découvre la méthode gratuitement

Qui est Lucie Rondelet ? Si vous ne la connaissez pas encore, je vous donne l’occasion de découvrir la formatrice en rédaction web la plus célèbre de la toile. Elle est à l’origine de la Formation Rédaction Web (pour moi la meilleure du marché) qui a permis de former 1 600 rédacteurs et rédactrices web à ce jour.

Dans cet article, je reviens sur le parcours atypique de Lucie Rondelet. Dans la deuxième partie, je parle plus précisément de mon rapport avec celle qui a été l’élément déclencheur de mon ascension sur le web et qui est devenue une amie.

Qui est Lucie Rondelet, mumpreneur à succès ?

Le parcours de Lucie Rondelet est une véritable source d’inspiration. D’employée enceinte au bout du rouleau à formatrice en rédaction web, Lucie a rencontré de nombreuses difficultés avant de devenir la web-entrepreneuse à succès qu’on connaît aujourd’hui. Je vous raconte…

Lucie Rondelet : des débuts professionnels chaotiques

La future formatrice en rédaction web a suivi un baccalauréat littéraire, le fameux bac L qui n’existe plus aujourd’hui. Son diplôme en poche, elle s’est tournée vers une fac d’espagnol, sans grande conviction. Elle a d’ailleurs changé de voie rapidement après seulement une année à étudier l’espagnol. Elle le dit elle-même, sa période à la fac est une période d’errance.

Lucie a essayé l’histoire de l’art pendant deux ans. Pourtant, ça ne lui convenait toujours pas.

La future spécialiste en rédaction SEO s’envole finalement pour le Japon où elle sera professeur de français à Tokyo quelque temps. Elle en profite pour apprendre un peu d’anglais et de japonais avant de rentrer en France. S’en suit une période de voyages où Lucie ne sait clairement pas quoi faire.

De retour en France, elle repart presque de zéro en s’inscrivant dans un BTS tourisme. Après tout, son dada, c’est le voyage. Le jour des résultats pour son diplôme en tourisme, elle prend un vol direction Cayenne, en Guyane. Là-bas, elle travaille dans des hôtels qui la paient une misère. Elle ne se laisse pas abattre et continue à chercher LE job de ses rêves. Elle trouve alors un poste d’agent de voyage, un métier qui la passionne. Mais là encore, ce n’est pas très rémunérateur… Elle a beau travailler d’arrache-pied, elle se dégage seulement un SMIC.

On est encore bien loin de sa formation en rédaction web, leader sur le marché…

Lucie Rondelet cherche un métier à exercer partout (sans être payée au lance-pierre)

La jeune expatriée a toujours en tête l’envie de voyager. Le “petit” hic, c’est qu’elle a besoin d’un diplôme qui lui permettra d’exercer un métier qui lui plaît sans être payée une “misère”. C’est pour ça qu’elle choisit de suivre une formation à distance en Français Langue Étrangère (FLE).

Bingo : ce diplôme est reconnu partout dans le monde et lui permet d’enseigner le français aux étrangers. Il lui a permis d’apprendre la pédagogie, compétence qu’elle a su réutiliser pour l’enseignement dans ses formations. Elle sait qu’elle a trouvé LE diplôme qui lui permettra de s’épanouir professionnellement.

Et puis Lucie, dont le conjoint de l’époque doit régulièrement changer de pays pour son travail, doit finalement quitter la Guyane pour la Martinique où elle vivra pendant trois ans. Lucie ne trouve pas de poste de professeur de FLE et travaille de nouveau en agence de voyage. Elle se donne à fond et pourtant, son salaire ne décolle toujours pas. La future formatrice à succès découvre le métier de rédacteur web freelance à ce moment-là (en 2012) mais ce n’est qu’un peu plus tard qu’elle aura le temps de l’expérimenter.

Lorsqu’elle tombe enceinte en 2013, elle décide de changer d’agence pour se rapprocher de chez elle et faire moins de route. Mais gros problème : son patron est un escroc et ne la paie pas.

Ce nouveau coup dur la déprime et met en danger sa santé et celle de son bébé. Son médecin la met en congé pathologique pour des palpitations et des contractions. Lucie est dans une impasse.

A fond dans la rédaction web : la solution idéale pour elle

C’est au pied du mur, enceinte et déprimée, que la future mumpreneur se met à fond dans la rédaction web.

Elle commence à écrire pour le web pendant son congé pathologique pour arrondir ses fins de mois. Elle apprend tout sur le tas en travaillant sur des plateformes de rédaction de contenu de type Textbroker mais elle gagne peu : pour 8 h de travail, elle touche à peine 30 €… C’est loin d’être la panacée.

Pourtant, à la naissance de sa fille, Lucie persiste dans cette voie. Elle est persuadée qu’elle peut faire mieux. Et elle a raison.

En un an et demi à rédiger du contenu web, elle finit par dégager un salaire équivalent à celui de son métier d’agent de voyage (alors qu’elle ne travaille que quelques heures le soir).

C’est la révélation : l’envie de plaquer son job la titille…. Et si elle se consacrait entièrement à sa nouvelle passion, la rédaction web ?

Des essais de blog infructueux…

Lucie Rondelet crée son entreprise de rédaction web pour se consacrer entièrement à son nouveau métier-passion alors que son mari et elle prennent leur envol pour la Nouvelle-Calédonie en 2015. Elle décide dans le même temps de se lancer dans le blogging pour diversifier ses revenus de rédactrice freelance.

Malheureusement, son premier essai de blog se solde par un échec : elle n’avait pas assez de connaissances en référencement naturel pour que son blog décolle.

Son deuxième essai ne fonctionne pas mieux. Malgré un travail acharné, la rédaction d’articles de blog optimisés par dizaines et une monétisation via des publicités e-commerce, elle ne se dégagera que 6,56 € en une année d’activité.

En parallèle, Lucie gagne très bien sa vie avec la rédaction web : en quatre mois d’activité depuis son arrivée en Nouvelle-Calédonie, elle a réussi à gagner plus qu’en un an en tant qu’agent de voyage. Elle a enfin trouvé le métier qui lui permet de vivre où elle veut, de voyager quand elle veut et d’être présente pour sa famille.

Pourtant la mumpreneur persévère dans son idée de blog : elle cherche une nouvelle idée qui pourra lui rapporter des revenus complémentaires à son métier de rédactrice. Et c’est sa seconde grossesse qui va lui donner une solution qu’elle avait sous les yeux depuis longtemps… sans pour autant l’envisager…

…au blog qui fait décoller Lucie Rondelet

Enceinte de son deuxième enfant, Lucie cherche à se faire remplacer auprès de ses nombreux clients (on est alors en 2017).

Elle cherche désespérément une rédactrice via son réseau sur LinkedIn. En vain. Les essais qu’elle fait passer ne sont pas à la hauteur. Impossible de confier la rédaction web SEO de ses clients à quelqu’un qui n’est pas formé.

Et le pire, c’est qu’elle perd du temps à expliquer son métier de rédactrice. Elle trouve ça dingue : elle croule sous les demandes de clients qui ont besoin de rédacteurs web et quand elle cherche sur internet des informations sur comment devenir rédacteur professionnel, elle ne trouve rien.

La voilà son idée de blog : la rédaction web.

Avec une fille de trois ans, enceinte jusqu’au cou, la jeune maman décide de ne pas renouveler les erreurs commises sur ses précédents blogs. Et pour ça, elle a besoin de se former. Elle se laisse tenter par la formation Blogueur Pro d’Olivier Roland et suit ses conseils à la lettre.

Pour son blog, elle décide d’adopter une écriture authentique et spontanée, travaille son personal branding, met en pratique tous les ressorts de l’optimisation SEO (mots-clés, requêtes sur les moteurs de recherche, balises, maillage interne…) qu’elle a appris en travaillant pour ses clients et de la stratégie de contenu.

Surtout, elle se montre disponible et généreuse en répondant à toutes les questions qu’elle reçoit en commentaire ou en message privé. Petit à petit, elle se constitue une liste e-mails de 1 600 contacts.

La création de la formation Origami : le succès au rendez-vous

Après ses deux précédents sites internet qui ont fait un flop, son blog cartonne. Après seulement deux mois d’existence, ses lectrices lui réclament déjà une formation mais Lucie Rondelet n’est pas encore prête.

  • Fin 2017, elle n’écrit quasiment plus pour ses clients, consacrant tout son temps de travail à son blog. Le problème, c’est qu’elle ne monétise pas encore son blog et que l’argent vient à manquer.
  • En décembre 2017, elle casse son PEL pour continuer de payer les dépenses courantes et pour partir faire un voyage en voilier.
  • En janvier 2018, elle est sans le sou. Il lui faut trouver une solution rapidement.

Début février 2018, elle tente un coup de poker et envoie un email à tous ses contacts qui avaient exprimé l’envie de suivre une formation. Au final, 38 personnes de sa liste email achètent la formation à 1 490 € (à l’époque) suite à l’envoi de son email.

A ce moment-là, elle n’a pas écrit une seule ligne de la formation et a seulement un vague plan, gribouillé sur un bout de papier. Le stress est à son comble pour la future formatrice à succès.

Mais son coup de poker fonctionne. Lucie crée une formation sur mesure, au plus proche des questions de son audience. Côté technique, sa formation est simple : elle utilise des slides PowerPoint et s’enregistre dessus.

Pour autant, les épreuves ne sont pas terminées pour la mumpreneur à succès…

Quand Lucie s’est effondrée et que son business a failli couler avec elle

A l’été 2018, en pleine rentrée de la 2e promotion d’Origami, Lucie se sépare du père de ses filles. La web-entrepreneuse tombe en dépression et pour ne rien arranger, la psy qui l’aidait à tenir le coup décède subitement.

A cette époque, Lucie est au bout du rouleau. Elle perd 10 kilos et n’arrive plus à travailler alors que son entreprise est en plein essor.

Heureusement son assistante Marie di Maggio était là pour la soutenir et a pris son entreprise en main le temps qu’elle se remette de ce gros passage à vide.

Son entreprise a finalement été salutaire puisqu’elle lui a permis de tenir le coup financièrement et d’être indépendante. Mais surtout ce sont ses élèves et l’envie de les voir réussir qui lui ont donné la force de se relever.

Lucie Rondelet, une battante qui a su rebondir et faire de sa formation la meilleure du marché francophone

Depuis, la formation a bien évolué, elle s’est améliorée visuellement et Lucie Rondelet s’est entourée de personnes de confiance pour continuer de faire grandir son business.

Toujours à l’écoute de son audience, elle a ensuite créé la formule Liberté, deux fois moins chère que la formule Origami à l’époque, pour que chacune puisse avoir les moyens de se former. La qualité est la même, il y a simplement moins d’accompagnement.

C’est d’ailleurs la formule que j’ai choisie de suivre à mes débuts de rédactrice et je ne regrette absolument pas. Je vous raconte en détails mon avis sur la formation dans cet article.

En trois ans, Lucie a fait de sa formation une véritable institution. Elle est sans conteste la plus reconnue sur le marché et sa qualité n’est plus à prouver (d’autant qu’elle est désormais certifiée Qualiopi et labellisée Data Dock).

Depuis son lancement en 2018, la formule Liberté a beaucoup évolué et offre différents avantages :

  • La possibilité de prendre un pack accompagnement
  • La correction des exercices du module 2 (comme avec la formule Origami)
  • Une introduction à WordPress
  • Des permanences en visio toutes les semaines pour répondre aux questions des élèves et leur permettre d’échanger
  • Des masterclass tous les mois avec des professionnels du secteur
  • Des tarifs préférentiels sur les outils du rédacteur web (Antidote, RM Tech, pack sérénité juridique)
  • L’examen du certificat Voltaire offert
  • Des coachings communs
  • Des rencontres par région tous les ans
  • Un groupe Facebook ultra dynamique avec plus de 1 200 membres actifs
  • Des évaluations
  • Des études de cas et occasions de travailler en groupe
  • Des mises à jour régulières et des vidéos bonus
  • -20 % sur toutes les autres formations…

Lucie a également créé La Rédac du Web pour aider ses élèves à se lancer auprès de vrais clients et le blog Celles qui Osent, un magazine en ligne axé sur les femmes et leurs réussites.

Passons maintenant à mon avis sur Lucie Rondelet.

Mon avis sur Lucie Rondelet

Après avoir vu en détails son parcours, il est temps de vous parler de mon rapport avec Lucie et de ce que je pense d’elle.

Lucie Rondelet : un parcours qui donne de la force

Vous l’avez vu, le chemin vers la réussite n’a pas été de tout repos pour Lucie. Elle a vécu beaucoup d’épreuves, s’est souvent retrouvée au pied du mur, devant prendre des décisions rapides pour son avenir et celui de sa famille.

Pourtant, la mumpreneur n’a jamais renoncé. Elle a continué à chercher un métier qui lui correspond et dès qu’elle a trouvé la rédaction web, elle a plongé dedans et n’a jamais ménagé ses efforts jusqu’à devenir celle qu’on connaît aujourd’hui.

Son parcours vous montre que rien n’est impossible tant qu’on se donne les moyens de réussir et qu’on est motivée.

Ma rencontre avec Lucie Rondelet

J’ai rencontré Lucie début 2018 au moment où je cherchais un travail à exercer de chez moi. J’étais dans une impasse : nous avions 10 000 € de dettes, mon mari n’avait plus de rentrée d’argent, il était urgent pour moi de trouver un travail rémunérateur.

Je ne connaissais pas du tout le métier de rédacteur freelance à ce moment-là. Sur Facebook, je suis tombée sur un lien vers le blog de Lucie Rondelet et je me suis mise à dévorer tous les articles. J’ai regardé toutes ses vidéos YouTube et je me suis retrouvée pleinement dans son parcours et sa personnalité.

Je mettais des commentaires sous ses vidéos YouTube, ses articles de blog et c’est comme ça qu’on a commencé à échanger.

L’engagement de Lucie auprès de ses élèves

A ce moment-là, la rédaction web me tentait mais je ne me voyais pas dépenser de l’argent pour me former.

J’ai posé pleins de questions à Lucie sur Messenger. J’avais besoin d’être rassurée car ça représentait un gros investissement pour moi.

Lucie s’est montrée très disponible en répondant à mes innombrables questions et en me rassurant. En plus, il y avait une garantie 30 jours satisfait ou remboursé sur sa formation.

C’est une femme très engagée qui a à cœur d’aider les gens et surtout les femmes. Elle est dévouée et à fond derrière ses élèves. Je lui dois beaucoup et lui suis très reconnaissante d’avoir pris du temps pour m’accompagner personnellement.

Lucie veut la réussite de ses élèves

J’ai finalement pris sa formation Liberté, deux fois moins chère que la formule Origami. C’était la première édition. C’est une formule sans accompagnement, pourtant, Lucie avait à cœur de m’aider.

Elle m’a donné pleins de conseils et m’a encouragée à lancer mon blog pour aider les femmes comme moi et le monétiser par la suite (avec l’affiliation marketing et la création de formations). Mais je n’avais clairement pas les moyens de me payer une formation au prix de Blogueur Pro. Lucie m’a alors appelée afin de me donner toutes les étapes à suivre pour créer mon blog.

Je lui suis extrêmement reconnaissante car elle a cru en moi dès le début et on s’est peu à peu lié d’amitié.

C’est aussi elle qui m’a poussée vers le copywriting. Le premier article copywrité que j’ai rédigé était d’ailleurs pour son blog et s’intitulait « de Desperate Housewive à Working Girl en 1 mois ».

Une femme entière qui ne mâche pas ses mots

Lucie est dévouée pour la réussite de ses élèves mais c’est aussi une femme entière. Quand elle aime, elle le dit. Mais quand elle n’aime pas, elle le dit aussi. Elle ne mâche pas ses mots et elle dit ce qu’elle pense clairement. Je suis moi-même quelqu’un d’entier donc je me retrouve pas mal dans son caractère.

En tant qu’affiliée, elle m’a toujours dit : « ne m’envoie jamais des personnes qui ne mettent pas tout ce qu’elles ont pour réussir. Si elles ont un doute, qu’elles m’envoient un article test avant mais je ne veux pas d’élèves qui ne sont pas en capacité de réussir. La rédaction web n’est pas un business pour passer le temps et pour faire de l’argent sans s’investir. »

Pour résumer

D’agent de voyage à formatrice en rédaction web réputée, Lucie Rondelet a fait un grand écart. Elle a su monter un business énorme en très peu de temps et malgré les déconvenues et les échecs rencontrés, elle s’est toujours relevée plus forte. C’est une grande source d’inspiration pour moi.

Et je suis persuadée que si elle a réussi, c’est aussi grâce à ses qualités humaines. C’est une bosseuse et sa motivation est bien plus profonde que l’argent. Alors si vous êtes motivées et que vous avez envie d’apprendre un métier passionnant à exercer partout, je ne peux que vous conseiller la formation en rédaction web de Lucie Rondelet. Elle y dévoile avec beaucoup de générosité les techniques pour devenir rédacteur web et trouver des clients. A la fin de la formation, vous recevrez un certificat, gage de qualité pour vos futurs clients.

Lucie Rondelet formatrice rédaction web
Portrait de Lucie Rondelet
Parcours de Lucie Rondelet

POUR TE REMERCIER DE TA VISITE,

VOICI DES CADEAUX

pour bien démarrer ton business et gagner ta vie sur le web

Travailler de chez soi, sans renoncer à sa vie de famille et à ses convictions, c’est possible. Je m’appelle Emma, en moins d’un an je suis passée de maman au foyer à femme d’affaires (toujours au foyer).

A travers Ambitions Féminines, je t’aide à vivre de ta passion et lancer un business rentable sur internet en partant de zéro.

RETROUVE-MOI SUR :

ARTICLES RÉCENTS

Tu as envie de lancer

une formation en ligne & vivre de ta passion ?

Découvre cette formation GRATUITE :

« comment trouver une idée de formation rentable et la créer en 30 jours »

J’accède à ma formation offerte

LAISSER UN COMMENTAIRE

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

D’AUTRES IDEES DE LECTURE

maman au foyer : 67 idées de métiers à domicile

maman au foyer : 67 idées de métiers à domicile

Quand mon mari et moi avons rencontré des problèmes financiers, j’ai dû trouver une idée de métier à faire depuis chez moi en télétravail. Je ne savais pas du tout vers quoi me tourner. Je n’avais aucune idée de toutes les possibilités qui existaient. Maintenant que...

4 clés pour réussir en tant que nouvelle maman auto-entrepreneur

4 clés pour réussir en tant que nouvelle maman auto-entrepreneur

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir Aurore, Orthophoniste et Psychomotricienne, du blog “Donnez-lui des ailes”. Elle vous livre les 4 clés pour réussir à concilier votre nouvelle vie de maman et d’entrepreneure. Bien avant l’arrivée de votre bébé, vos journées...

Travail à la maison et Coronavirus : au secours, j’ai des enfants…

Travail à la maison et Coronavirus : au secours, j’ai des enfants…

Travailler à domicile avec des petits dans les pattes, c’est compliqué ! Difficile de rester concentré plus de 3 minutes quand vous avez de charmants enfants (très “pot de colle” chez moi) qui viennent vous voir pour un oui ou pour un non. “Mamaaaaaan, j’ai finiiiiiii...

Pin It on Pinterest

Si ce n'est pas encore fait, REGARDE TOUT DE SUITE TON PREMIER COURS GRATUIT SUR L'AFFILIATION