Devenir community manager freelance : les clés pour se lancer

par | 13 Oct 2020 | travailler à domicile | 0 commentaires

Découvre la méthode qui m'a permis de

gagner 996€ en 2 jours 

sur internet

Sans blog, sans communauté 

sur les réseaux sociaux et 

sans jamais montrer ma tête, 

en recommandant des produits que j'aime !

Découvre la méthode gratuitement

Vous êtes passionnées par les réseaux sociaux et vous ne comptez plus vos heures passées dessus ? 

Instagram et Facebook n’ont plus de secrets pour vous ?

Vous aimez partager avec vos followers et vous avez envie de vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur ?

Le métier de community manager est peut-être fait pour vous…

Vous êtes nombreuses à vouloir vous lancer dans un de ces nouveaux métiers du web. Et pour cause : vous pouvez devenir community manager freelance et générer un bon chiffre d’affaires, sans bouger de chez vous.

Alors c’est bien joli tout ça, ça peut paraître « idyllique » sur le papier… mais il faut tout de même rappeler qu’on ne devient pas social media manager en un claquement de doigts.

C’est un vrai métier

Vous êtes LE chef de projet qui développe LA stratégie digitale de vos clients, pour accroître leur visibilité. 

Et ça, ça ne s’improvise pas ! 

Rien n’est impossible si vous êtes motivées. Mais si vous voulez être crédibles et avoir confiance en vous face à vos prospects, vous devez posséder quelques compétences et qualités fondamentales.

Et ça tombe bien car c’est justement notre sujet du jour ^^.

Les qualités requises du community manager indépendant

Savoir se servir d’Instagram, Linkedin, Pinterest, Facebook ou Twitter à titre personnel c’est bien… MAIS ça ne suffira pas si vous voulez vous professionnaliser.

Avant de vous lancer à votre compte, je tiens à vous alerter sur le fait que si vous voulez faire du community management un véritable business sur le long terme, vous devez posséder certaines qualités.

Je vous en ai listé 8 qualités qui vous aideront au quotidien : 

  1. Avoir une bonne approche relation-client : être sympathique, inspirer confiance, donner des conseils, etc.
  2. Être pédagogue et savoir faire des feedbacks : vous serez amenées à expliquer vos résultats et les statistiques de vos clients, mais vous devrez aussi répondre à leurs interrogations (c’est vous l’experte, pas eux).
  3. Avoir un esprit analytique pour analyser, comprendre et améliorer les statistiques.
  4. Être organisée : vous allez “jongler” avec plusieurs plannings éditoriaux, différents réseaux sociaux, votre comptabilité, votre recherche de clients, etc.
  5. Faire preuve de réactivité et être force de proposition : vous rencontrerez certainement des bad buzz. Vous devrez lancer des campagnes promotionnelles en dernière minute… Vos clients doivent pouvoir compter sur vous et bénéficier de conseils pertinents.
  6. Être persévérante et ne pas vous laisser abattre à la première difficulté. 
  7. Être curieuse et débrouillarde : vous devez maîtriser les outils de veille, les logiciels graphiques et les outils de programmation.
  8. Aimer se former : les algorithmes évoluent en permanence. Si vous n’êtes pas au courant des changement, vous risquez de faire des boulettes..

Toutes ces qualités ne sont bien évidemment pas indispensables. Ne paniquez pas si vous ne les possédez pas toutes. Ce n’est pas ça qui vous empêchera de réussir.

Si vous doutez encore de vous, Déborah (mon ancienne social media manager) vous a concocté ce quiz, pour savoir si le métier de community manager est (vraiment) fait pour vous.

Passons maintenant aux tâches qui vous seront confiées.

Les missions de community management en freelance

Petit disclaimer pour commencer : je ne suis pas community manager, car je fais appel à une community manager freelance pour la gestion de mes réseaux sociaux (je gère toujours le contact direct avec ma communauté, mais je délègue ce qui peut être planifié à l’avance).

Tout ce que je vous dis là, ce sont mes attentes en tant que cliente.

En faisant appel à vous, vos clients souhaitent tout comme moi :

  • développer leur présence sur les réseaux (et au passage leur chiffre d’affaires) 
  • accroître leur notoriété, leur e-réputation et leur image de marque

En tant que community manager freelance, vous êtes l’ambassadeur de vos clients, et à ce titre vous devez préserver l’e-réputation de leur entreprise.

C’est une lourde responsabilité qui vous sera confiée au travers de ces missions : 

  • Créer et programmer les publications de vos clients (textes, visuels, vidéos, etc.)
  • Interagir avec la communauté de la marque que vous représentez
  • Fédérer les abonnés (et en chercher de nouveaux)
  • Modérer les commentaires (et pour certains clients répondre aux mp)
  • Piloter les statistiques des médias sociaux que vous gérez
  • Créer et mettre en oeuvre une stratégie de communication digitale efficace, avec une ligne éditoriale cohérente
  • Faire une veille concurrentielle pour vous tenir informées des nouvelles tendances 

Cette liste n’est pas exhaustive mais vous donne déjà un premier aperçu de ce que vous aurez à accomplir.

Maintenant, vous vous demandez peut-être si vous avez besoin de passer un diplôme pour être plus crédibles aux yeux de vos prospects et pour réaliser toutes ces tâches…

Comment devenir social media manager (sans diplôme) ?

Je vous rassure tout de suite : devenir community manager sans diplôme est possible.

Vous pouvez tout à fait vous former en autodidacte (comme je l’ai fait avec le copywriting), mais sachez tout de même que ça vous demandera un peu plus de temps (surtout si vous ne maîtrisez pas encore tous les aspects techniques et webmarketing).

Pour vous aider dans ce projet, je vous invite à participer au défi : 4 jours pour changer de carrière et devenir community manager. Vous recevrez une série de 4 vidéos, ainsi qu’un workbook pour vous lancer sereinement.

Il y a, selon moi, 4 compétences indispensables pour réussir à faire tourner votre auto-entreprise et proposer vos services de community management (sans passer par les bancs de l’école).

#1 Maîtriser (au moins) un réseau social

Comment animer et maîtriser des médias sociaux si on ne l’a jamais fait à titre personnel ou professionnel ? 

Entendons nous bien…Il n’est pas obligatoire d’être présent sur TOUS les réseaux. Vous pouvez tout à fait vous spécialiser et ne proposer vos prestations que sur un seul média social. Certaines community managers ne proposent leurs prestations que sur Insta, Facebook, Linkedin ou Pinterest. Et ça ne les empêchent pas de réussir (bien au contraire).

Avoir une spécialisation est, à mon sens, beaucoup plus formateur qu’essayer de maitriser toutes les plateformes en même temps.

Vous serez plus à l’aise avec l’algorithme du réseau que vous avez choisi. Et vous obtiendrez de meilleurs résultats pour vos clients en ne vous concentrant que sur une seule et unique plateforme, comme Déborah l’évoque dans cet article sur Linkedin.

Et quand le réseau social n’aura plus de secrets pour vous, rien ne vous empêche de développer vos compétences sur d’autres.

#2 Travailler sa créativité

Le community management nécessité d’être un minimum créatif.

Vous devez maîtriser tout ce qui touche à l’aspect visuel, parce que les textes ne font pas tout. Si les photos que vous postez ne sont pas attrayantes et qu’elles ne sont pas conformes à la charte graphique de vos clients, vos posts  risquent de faire un flop

Avouez que c’est rageant. Surtout si vous avez passé des heures à rédiger un texte hyper qualitatif.

Heureusement, il existe tout un panel d’outils qui vous aideront à ne jamais (ou presque) tomber en panne d’idées, comme Canva, qui propose des templates, des photos et visuels que vous pourrez utiliser pour vos publications.

Et pour celles qui adorent faire des montages photos, Photoshop est l’outil par excellence. Il est plus complexe que Canva, mais permet de faire beaucoup plus de choses (comme détourer un objet, retirer un fond, etc.).

Ces 2 outils existent en version payante, mais sachez que Canva existe également en version gratuite (même si vous serez plus limitées en terme de fonctionnalités, de templates et de photos).

#3 Développer ses compétences rédactionnelles

Pour animer une communauté, vous devez avoir un minimum de compétences rédactionnelles

Vous n’avez pas besoin d’écrire comme Molière (loin de là), mais vous devrez travailler votre style d’écriture. Vous n’avez que peu de caractères pour rédiger vos textes. Et comme vos textes doivent être impactants, vous devrez vous exercer si vous voulez intéresser les audiences de vos clients et vous imprégner de leur style rédactionnel.

Autre point : les fautes d’orthographe et fautes de conjugaison… Si vous faites une faute tous les 2 mots, autant vous dire que ça risque de se compliquer un peu. Rappelez-vous que votre client vous rémunère (entre autres) pour publier des textes qualitatifs.

Vous pouvez toujours utiliser des correcteurs d’orthographe (je vous en parle dans cet article sur la rédaction web). MAIS, je ne vous recommande pas de vous baser uniquement sur ce genre de logiciel car ils ne sont pas infaillibles et vous devrez toujours vérifier qu’il ne reste aucune coquille.

#4 Apprendre les codes de la communication digitale

Pour créer de l’engagement avec vos publications, vous devez inciter la communauté de votre client à passer à l’action, mais vous devez aussi donner envie aux internautes de s’abonner.

Quelques notions en webmarketing sont (selon moi) essentielles pour devenir community manager. Encore une fois, vous n’avez pas besoin de devenir webmarketeur, mais quelques bases vous seront très utiles.

Les hashtags font parti de ces piliers de la communication web. Ils vont rapidement devenir vos meilleurs amis mais pourront aussi devenir de vrais ennemis. 

Si vous employez par exemple des hashtags bannis, le compte de votre client pourrait recevoir une pénalité et être “shadow banned”. Et ça, ce n’est pas génial…

Vous devrez également être à l’aise avec les partages de publication d’autres comptes, les stories, les filtres et autres fonctionnalités proposées par les différents réseaux. 

Mais vous devrez aussi apprendre à maîtriser les codes employés sur les différentes plateformes sociales : on ne communique pas de la même manière sur Instagram et sur Linkedin. 

En dehors de ces points, c’est votre pratique régulière qui se chargera du reste.

Vous apprendrez en pratiquant, en faisant des tests et en vous documentant régulièrement.

En résumé, vous pouvez devenir community manager freelance autodidacte. Ce sera peut-être un peu long pour vous créer un portefeuille de clients fidèles… Vous devrez être patientes et persévérantes…

MAIS, vous pouvez choisir une autre voie, pour aller encore plus vite…

Formation community manager pour développer plus rapidement sa micro entreprise

Si vous recherchez un diplôme pour lancer votre activité de community manager (en freelance), vous ne trouverez pas.

Vous trouverez des écoles qui vous proposent un cursus plutôt orienté digital, avec quelques modules sur le community management.

Å mon sens, ce n’est pas ce genre de formation qui vous aidera à vous lancer à votre compte en tant que social media manager (mais ça n’engage que moi !).

Pourquoi ? Parce qu’en école, on ne vous apprend pas à trouver des clients, ni à gérer votre micro-entreprise, et encore moins à vous organiser en tant que freelance.

Il existe d’autres solutions, comme celle de se former vraiment au métier (et pas simplement à quelques grands principes théoriques).

Et je suis persuadée que la formation en community management de Déborah vous aidera à vous lancer à votre compte en tant que community managers freelances.

Déborah était chargée d’animer mes réseaux sociaux il y a encore quelques mois. Elle a dû arrêter (à mon grand regret) car maintenant elle forme les community managers et n’a plus le temps de prendre des clients.

Dans cette formation, vous apprendrez à maîtriser les codes des réseaux sociaux, avec des techniques concrètes et déjà testées sur de vraies clientes :

  • maîtriser Instagram, Linkedin et/ou Pinterest sur le bout des doigts (avec des méthodes concrètes)
  • se démarquer (vraiment) de la concurrence
  • trouver des clientes (sans prospecter) et vous rendre indispensables à leurs yeux
  • proposer les bons tarifs, ceux qui vous permettront de vivre de votre activité (pas des tarifs au “rabais)
  • comment vous mettre à votre compte sans vous prendre la tête
  • et bien d’autres surprises pour vous lancer sereinement : un groupe d’entraide, un accès à un répertoire de clientes pour agrémenter votre portfolio, des coaching de groupe, etc.

La formation de Déborah est tellement complète que je ne doute pas de sa qualité au vu des résultats que j’ai obtenu en faisant appel à ses prestations. C’est les yeux fermés que je vous recommande sa nouvelle formation ;).

POUR TE REMERCIER DE TA VISITE,

VOICI DES CADEAUX

pour bien démarrer ton business et gagner ta vie sur le web

Travailler de chez soi, sans renoncer à sa vie de famille et à ses convictions, c’est possible. Je m’appelle Emma, en moins d’un an je suis passée de maman au foyer à femme d’affaires (toujours au foyer).

A travers Ambitions Féminines, je t’aide à vivre de ta passion et lancer un business rentable sur internet en partant de zéro.

RETROUVE-MOI SUR :

ARTICLES RÉCENTS

Tu as envie de lancer

une formation en ligne & vivre de ta passion ?

Découvre cette formation GRATUITE :

« comment trouver une idée de formation rentable et la créer en 30 jours »

J’accède à ma formation offerte

LAISSER UN COMMENTAIRE

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

D’AUTRES IDEES DE LECTURE

Travail à domicile : 7 métiers à exercer de la maison

Travail à domicile : 7 métiers à exercer de la maison

Il y a 2 ans (à l’heure où j’écris cet article), mon foyer a rencontré des difficultés financières. J’étais alors une jeune maman au foyer de 2 enfants et la perspective de pouvoir travailler chez soi s’est imposée à moi. J'ai cherché sur le net  "comment travailler...

6 façons de gagner de l’argent sur Instagram

6 façons de gagner de l’argent sur Instagram

Comment gagner de l'argent sur Instagram quand on débute ?  Pour commencer, j’ai envie de vous dire que si c’était facile de gagner de l’argent sans rien faire, ça se saurait.  L’argent ne tombe pas du ciel (ou alors on a oublié de m’en informer ^^). Pour...

L’affiliation marketing, c’est quoi ?

L’affiliation marketing, c’est quoi ?

“Gagner de l’argent sur internet sans bouger de la maison”… Quand je lisais ce genre de phrase je me disais automatiquement “c’est une arnaque” et je n’allais pas plus loin.  Et pourtant, c’est bien la vie que je mène depuis 2 ans. J’étais dans une période financière...

ut libero venenatis, Praesent Aliquam dictum sem, vulputate, luctus efficitur.

Pin It on Pinterest

Si ce n'est pas encore fait, REGARDE TOUT DE SUITE TON PREMIER COURS GRATUIT SUR L'AFFILIATION