Comment trouver des clients : 7 méthodes simples pour éviter de démarcher

par | 22 Mar 2021 | travailler à domicile | 0 commentaires

Découvre la méthode qui m'a permis de

gagner 996€ en 2 jours 

sur internet

Sans blog, sans communauté 

sur les réseaux sociaux et 

sans jamais montrer ma tête, 

en recommandant des produits que j'aime !

Découvre la méthode gratuitement

Je crois bien qu’une des choses qui fait le plus peur quand on se lance est de savoir comment on va trouver des clients. Comment nos clients potentiels vont savoir qu’on existe et surtout comment ils vont entendre parler de nous.

Va-t-il falloir prospecter… ? Parce qu’entre nous, la prospection commerciale (et plus généralement les techniques de prospection), ce n’est pas ce qu’il y a de plus attirant quand on se lance.

Personnellement, j’ai découvert le web quand j’ai débuté la rédaction web en tant que freelance.

Les choses se sont enchaînées naturellement pour moi et tout s’est bien passé. Mais si j’avais eu besoin de trouver des méthodes pour chercher des clients, il est clair que je n’aurais pas choisi de prospecter avec ma carte de visite sous le bras en toquant aux portes d’inconnus ou de me lancer dans des techniques de vente douteuses qui ne me ressemblent pas.

Et vous savez quoi ? Je suis la preuve qu’il n’est pas nécessaire de faire de la prospection téléphonique ou du démarchage de potentiels prospects en les bombardant d’emails (que personne n’a envie de recevoir) pour décrocher ses premiers contrats.

J’ai envie qu’à votre tour vous vous lanciez sans appréhension. C’est pourquoi j’ai recensé pour vous 7 manières de vous faire connaître pour :

  • trouver vos premiers clients
  • asseoir votre expertise 
  • et développer votre notoriété sur le long terme 
  • sans passer pour un spammeur ou un vendeur de tapis

Commençons tout de suite par une méthode simplissime…

#1 Être présent sur les réseaux sociaux pour trouver ses premiers clients

Quand j’ai débuté en tant que rédactrice web freelance (je vous raconte mon parcours ici), j’ai commencé par parler de ce que je faisais sur les réseaux sociaux.

Alors vous vous dites peut-être que vous ne connaissez personne et que vous n’avez même pas de compte sur les réseaux… Si c’est votre cas : pas de panique ! 

Quand je me suis lancée c’était également mon cas puisque j’ai créé un tout nouveau compte Facebook lorsque j’ai lancé mon activité. Je n’avais aucun ami de la “vraie vie” en contact sur ce compte. Et c’est grâce aux réseaux que j’ai décroché mes premiers contrats (mes 1ers clients sur Facebook, puis sur Instagram quand j’ai commencé l’affiliation). 

Parler de mon activité en freelance sur des groupes de freelances et d’entrepreneurs m’a permis :

  • de me faire connaître en tant que rédactrice
  • de parler de mon métier
  • de me sentir moins seule 
  • mais aussi d’attirer des clients ciblés, sans donner l’impression de démarcher qui que ce soit.

Évidemment, le but n’est pas d’intégrer des groupes de discussion Facebook (sans les cibler) et de les spammer avec des commentaires du type “j’ai le meilleur service de l’univers, contactez-moi”.

Non. Intégrez des groupes dans votre thématique, soyez actifs, répondez aux questions, aux commentaires, échangez avec les autres membres et intéressez vous sincèrement à eux.

Le jour où vos futurs clients auront besoin de vous, ils sauront ainsi où vous trouver. Et s’ils connaissent quelqu’un qui en a besoin, ils vous recommanderont.

Et ne vous limitez pas aux réseaux sociaux. Dans la “vraie vie”, vous pouvez aussi trouver des clients en parlant simplement et naturellement de votre nouvelle activité professionnelle avec vos proches.

Vous pourriez être surpris de découvrir que certaines personnes seront intéressées par vos services, ou qu’ils connaissent des gens susceptibles de l’être.

#2 Faire de l’affiliation pour se faire connaître

On n’y pense pas forcément au premier abord et pourtant… l’affiliation peut être un excellent moyen de trouver ses premiers clients.

Dans mon cas, l’affiliation m’a permis de me faire connaître en tant que rédactrice web et en tant que copywriter

En faisant de l’affiliation pour la formation de Lucie Rondelet que j’avais suivi pour me former, j’ai trouvé que la meilleure méthode pour la promouvoir était de :

  • parler de mon parcours
  • montrer les bénéfices de la formation et les résultats obtenus
  • donner un avis objectif sur la formation
  • expliquer en quoi consistait le métier de rédactrice

Donc en faisant la promotion de sa formation, les personnes intéressées m’ont vu à ce moment là comme une des références en rédaction web. 

Ils venaient ensuite me poser des questions et les prospects qui avaient des besoins en rédaction venaient à moi pour faire appel à mes services, sans que j’ai besoin de les démarcher. 

De votre côté, si vous avez suivi une formation pour apprendre votre métier, que vous utilisez un outil que vous appréciez particulièrement, et qu’un programme d’affiliation existe, n’hésitez pas à contacter le formateur ou à vous inscrire au programme d’affiliation. 

Cela vous permettra de faire parler de vous et de votre métier, et au passage de toucher des commissions sur un produit que vous recommanderiez naturellement.

Vous ne savez pas comment fonctionne l’affiliation, ni quel produit recommander ? Je vous explique tout dans cet atelier gratuit ;).

#3 Partager les témoignages de clients pour en trouver de nouveaux

Quand on fait de la prestation de services, il ne faut pas hésiter à demander des témoignages, surtout quand notre client est satisfait. 

Les témoignages les plus impactants sont ceux qui comportent des chiffres. 

Un chiffre sera toujours plus parlant qu’un phrase bateau de type :

Lydia est très sympa. J’ai apprécié notre collaboration.” 

Pourquoi ? Parce que tout le monde se fiche pas mal de savoir que Lydia est sympa. Ses potentiels clients ont envie de savoir comment elle va impacter leur business en faisant appel à elle.

Dans mon cas, pour des prestations de copywriting par exemple, un témoignage client efficace comportera le nombre de ventes, le chiffre d’affaires généré, le taux de conversion, les chiffres avant/après…

Et pour une rédactrice web, ça pourrait être : 

[Son prénom] a fait passer mon blog de 100 visites à 10 000 visites par mois”.

Dès que vous avez obtenu vos témoignages, partagez-les sur vos réseaux sociaux et sur votre site internet (si vous en avez un – ce qui n’est, à mon sens, pas obligatoire quand on débute).

#4 Demander des recommandations à vos clients fidèles

De la même manière que pour les témoignages, il ne faut pas hésiter à demander des recommandations (avec subtilité bien sûr). 

Lorsque vos clients sont satisfaits de votre travail, prenez le temps de leur demander s’ils peuvent vous recommander auprès de quelqu’un qui pourrait avoir besoin de vous, et s’ils connaissent quelqu’un que vous pourrez contacter de leur part. 

Dites vous bien qu’il sera toujours plus facile de faire appel à un professionnel qui nous a été recommandé par quelqu’un en qui on a confiance, plutôt que de faire appel à un parfait inconnu. 

Si vous avez une présence digitale sur les réseaux sociaux et que vous avez publié quelques témoignages clients, votre futur client pourra se faire sa propre opinion sur la qualité de votre travail. Et finalement, une grosse partie du travail sera déjà faite.

Votre interlocuteur sait que vous êtes un professionnel sur qui il peut compter. Il ne vous reste plus qu’à échanger avec lui pour qu’il décide de faire appel à vous ;).

Et si l’un de vos clients vous envoie régulièrement des prospects, vous pouvez le remercier en lui offrant une prestation.

Par exemple, si vous êtes graphiste, vous pouvez lui offrir un template supplémentaire, ou lui offrir une remise sur sa prochaine facture.

De cette manière, votre client se sentira chouchouté. Vous le fidélisez et de son côté, il continue de vous recommander.

#5 Travailler avec des apporteurs d’affaires pour chercher des clients

Un apporteur d’affaires est en quelque sorte votre propre affilié. C’est-à-dire qu’il perçoit un pourcentage sur chaque mission que vous signez par son biais.

Généralement sa commission tourne autour de 10%. 

Concrètement, si vous signez un contrat d’un montant de 500 € grâce à lui, vous lui verserez une commission de 50 € pour son aide. 

C’est gagnant gagnant : 

  • Il a trouvé ce client idéal que vous n’auriez certainement jamais connu sans lui.
  • Vous avez économisé du temps en recherches que vous pouvez réinvestir sur d’autres missions client.

Mais comment vous assurer qu’il s’agit d’un bon apporteur d’affaires ?

Si vous êtes graphiste par exemple, de bons apporteurs d’affaires pourraient être un développeur web et un rédacteur web avec de jolies communautés sur les réseaux sociaux ou de solides réseaux professionnels.

Leurs clients et leurs audiences auront certainement, à un moment donné, besoin d’un graphiste. Et dans ce cas, vos apporteurs d’affaires qui connaissent déjà leurs clients pourront vous recommander

Les clients de leurs côtés seront plus enclins à faire appel à vous car ils ont confiance en leur apporteur d’affaires (comme lors d’une recommandation que nous venons de voir plus haut). 

Si je devais repartir de zéro, je n’hésiterai pas à le faire si dans mes contacts quelqu’un avait un bon réseau et que je sais qu’il peut me ramener de nouveaux clients régulièrement.

Je trouve que c’est un très bon échange de procédés.

#6 Echanger des prestations avec d’autres entrepreneurs

Quand j’ai débuté, j’ai fait du “troc” de services. Je proposais par exemple de rédiger un article en échange d’un produit ou service d’une personne qui m’intéressait.

C’est d’ailleurs ce que j’ai fait pour créer mon blog. J’ai proposé à la personne d’écrire la page de vente de sa formation, et en échange elle a réalisé mon site internet.

Cette méthode est un bon moyen de se constituer un portfolio, de se faire connaître et d’avoir des clients satisfaits qui sont prêts à nous recommander.

Et c’est aussi gagnant gagnant des 2 côtés : 

  • Vous, parce que vous avez des travaux à montrer à votre futur prospect.
  • Et votre partenaire, car il dispose d’une prestation professionnelle qui ne lui a rien coûté.

Ensuite, si la personne est satisfaite du travail accompli, elle n’hésitera pas à faire votre promotion, sans que vous n’ayez besoin de lui demander.

Ce procédé est idéal pour débuter, le temps de vous faire connaitre et de développer votre réseau.

#7 Se créer un réseau pour développer sa clientèle

Le réseau est bien trop souvent sous-estimé, surtout quand on débute. Et je le comprends tout à fait car quand on ne connaît personne, on peut imaginer que c’est compliqué de nouer de nouvelles relations en débarquant de nulle part.

Pourtant en échangeant avec d’autres entrepreneurs, on peut nouer des partenariats, échanger des bonnes pratiques et trouver des clients.

Imaginez deux minutes que vous nouez de belles relations avec eux… que va t’il se passer ensuite selon vous ?

Certains feront appel à vous quand ils seront surchargés et qu’ils auront besoin d’un autre freelance pour honorer leurs missions. 

C’est aussi simple que ça.

De la même manière, un entrepreneur pourrait ne pas avoir de budget quand vous échangez avec lui pour la première fois. Mais par la suite, il n’hésitera pas à vous solliciter dès qu’il le pourra parce qu’il vous connaît.

Si je prends mon expérience personnelle, mes partenaires business font partie de mon réseau. Je n’ai pas besoin d’aller chercher bien loin pour trouver mes partenaires et collaborateurs. D’ailleurs, nombre d’entre eux font partie de ceux que j’ai rencontrés à mes débuts.

Comment trouver des clients quand on débute 

Pour conclure, il existe de nombreuses autres manières de se faire connaître quand on débute en tant qu’auto-entrepreneur :

  • tenir un blog sur lequel vous travaillez votre référencement naturel (stratégie commerciale sur le long terme). Grâce au SEO, d’ici quelques mois les clients vous trouveront tout seuls via les moteurs de recherche. 
  • Vous faire connaître sur Linkedin (si vos prospects s’y trouvent, surtout si vous proposez des prestations BtoB). 

Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de cet article, c’est que le fait d’avoir une présence et d’être vraiment actif vous permettra de trouver vos premiers clients (même si vous partez de zéro).

Ensuite, quand vous serez lancés et que vous aurez suffisamment de visibilité, vous n’aurez plus besoin d’y passer de temps car les clients viendront à vous d’eux-même et le bouche-à-oreille sera votre meilleur commercial.

Et n’oubliez pas… Concentrez-vous sur ce qui vous apporte le plus de visibilité auprès de vos cibles :

  • Parler de votre activité sur vos réseaux sociaux et à votre entourage.
  • Faire de l’affiliation sur des produits qui vous aident dans votre activité professionnelle.
  • Demander et partager vos témoignages clients.
  • Solliciter des recommandations auprès de vos clients.
  • Trouver de bons apporteurs d’affaires pour élargir votre clientèle.
  • Échanger des prestations pour constituer votre portfolio et vous faire connaître.
  • Créer et développer votre réseau.

D’autres méthodes à nous partager ? Dites-nous tout en commentaire :).

signer ses premiers contrats en freelance
trouver des clients
trouver ses premiers clients en freelance sans démarcher

POUR TE REMERCIER DE TA VISITE,

VOICI DES CADEAUX

pour bien démarrer ton business et gagner ta vie sur le web

Travailler de chez soi, sans renoncer à sa vie de famille et à ses convictions, c’est possible. Je m’appelle Emma, en moins d’un an je suis passée de maman au foyer à femme d’affaires (toujours au foyer).

A travers Ambitions Féminines, je t’aide à vivre de ta passion et lancer un business rentable sur internet en partant de zéro.

RETROUVE-MOI SUR :

ARTICLES RÉCENTS

Tu as envie de lancer

une formation en ligne & vivre de ta passion ?

Découvre cette formation GRATUITE :

« comment trouver une idée de formation rentable et la créer en 30 jours »

J’accède à ma formation offerte

LAISSER UN COMMENTAIRE

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

D’AUTRES IDEES DE LECTURE

Devenir copywriter : 7 qualités pour réussir

Devenir copywriter : 7 qualités pour réussir

Vous avez entendu parler du copywriting et vous vous demandez comment devenir copywriter professionnel ?  Ce métier est devenu "à la mode" depuis quelques années car il est passionnant mais aussi (et surtout) car il permet de très bien gagner sa vie.  Avant...

7 conseils pour suivre une formation en ligne efficacement

7 conseils pour suivre une formation en ligne efficacement

Aujourd'hui, j’ai le plaisir de recevoir Candy, fondatrice du programme “le potentiel de ton cerveau”, qui va vous apprendre à mieux apprendre :). À l’ère des formations en ligne, nous sommes de plus en plus à être séduits d’apprendre de chez nous, pour acquérir de...

Devenir community manager freelance : les clés pour se lancer

Devenir community manager freelance : les clés pour se lancer

Vous êtes passionnées par les réseaux sociaux et vous ne comptez plus vos heures passées dessus ?  Instagram et Facebook n’ont plus de secrets pour vous ? Vous aimez partager avec vos followers et vous avez envie de vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur ? Le...

Pin It on Pinterest

Si ce n'est pas encore fait, REGARDE TOUT DE SUITE TON PREMIER COURS GRATUIT SUR L'AFFILIATION